AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Emploi : Écrivaine (Pseudonyme: John Doe)
Avatar : Katie McGrath
Messages : 122
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson! Lun 10 Avr - 12:31



Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

« Rien au monde ne pourras m'empêcher de retrouver celui qui a fait ça...»

18 août 1887

Elle lève la main et hèle le coché. Cela faisait des jours qu'elle restait enfermée dans sa nouvelle demeure et elle se sentait lasse de chercher l'inspiration. Donc, elle profita de la nouvelle missive de sa mère lui demandant de se rendre le plus rapidement possible chez elle.  Cette dernière habitait à Westminster, donc elle devait traverser quelques quartiers pauvres avant d'y arriver. C'est un peu craintive qu'elle demandât au cocher d'avancer lorsqu'elle vit un mendiant la regarder avec un regard charognard. Maddie n'avait pas peur du bas peuple qu'elle considérait comme égal à elle, mais elle ne pouvait pas s'empêcher à songer au meurtre de son père qui s'était produit dans l'une de ces ruelles. Le cocher accéléra quelque peu comme elle le demanda et ils se rendirent enfin chez madame Errington. Elle paya le cocher après être descendue et elle prit le temps de regarder son ancienne maison pendant que le carrosse quittait les lieux. Elle sourit en se rappelant les nombreux souvenirs liés à cet endroit. Elle monta les escaliers et effleura les fleurs de lys au passage et elle finit par frapper à la porte. Sa gouvernante, heureuse de la voir, vint la serrer contre elle avant de l'inviter à aller dans le salon où attendaient sa mère et un invité. Elle haussa un sourcil en se demandant qui cela pouvait-il bien être et elle s'y rendit pour voir assis un homme qu'elle ne connaissait pas. Sa mère se leva et sourit à sa fille.

- Je vous présente ma fille, Madelyne.
- Mère... Puis-je savoir qui est cet homme?
- Celui qui enquêtera sur le meurtre de votre père. Je ne sais pas comment vous préférez fonctionner, monsieur?
© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Détective (aurait pu être rentier, mais c'est pas un métier et c'est ennuyeux!)
Informations : -1m83 (6"00), 78 kg (172 lbs)
-Yeux ambre
-Détective depuis 11 ans. plus par passion et goût du défi que pour en vivre.
-Jamais marié, aucune descendance... du moins, connue.
-Possède un Doberman nommé Athos dont il ne se sépare jamais.
-Asocial et légèrement misogyne.
-Lecture labiale
-Est devenu le tuteur de Joséphine par la force des choses.
-Fume la pipe uniquement en soirée, la porte à la bouche non allumée pour réfléchir.
-Excellent tireur et virtuose du combat à mains nues, alliant boxe, savate et techniques de lutte. manie aussi la canne de combat.
-Musculature fine mais très dense et efficace, doté d'une force insoupçonnable pour son gabarit et d'une grande résistance aux coups.
-Très discret, marche toujours sans faire de bruit et sait observer sans être repéré.
-Siffleur musical de talent et bon chanteur. A une ouïe bien entrainée.

<> Fiche de personnage

<> Fiche de liens

<> Fiche de Rp

Avatar : Robert Downey Jr
Messages : 818
Date d'inscription : 26/11/2016
Âge du Joueur : 42

MessageSujet: Re: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson! Mar 11 Avr - 4:54



Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

 « Il n'est pas de crime qui ne soit insoluble… »

 
Demeure Errington, Westminster, 1887

Il est triste d'être enfermé à l'intérieur d'une demeure, si belle et grande soit-elle, par une belle journée ensoleillée d'août.
Pourtant, ce fut le cas de Mme Errington, encore pétrie de chagrin, qui avait fait appel à mes services face à l'inefficacité de la police.

Certes, entendre quelqu'un qui parlait le français sans le roulement de "r" caractéristique des Britanniques devait avoir quelque chose de réconfortant en ces moments difficiles, mais cela n'avait guère d'importance. Ce n'était pas pour ma maîtrise de la langue de Molière, cadeau de ma propre mère, que cette pauvre veuve, dont le poids du deuil était largement alourdi par l'indignité des mœurs, jugées peu correctes par la société, de son défunt mari, avait fait appel à moi, mais pour tenter de trouver des réponses à la question primordiale: "Qui a fait ça?".

Il est vrai qu'à la douce lumière du soleil estival, la demeure Errington déployait sa démesure typique du luxueux quartier de Westminter. De quoi m'impressionner, somme toute, si les circonstances de ma présence en ces lieux ne ternissait pas ce bel éclat.
Le salon, à lui seul, aurait fait passer ma maison, pourtant loin d'être la plus misérable du Strand, pour un taudis délabré.
J'avais, pour la circonstance, opté pour une tenue sobre, de chemise blanche et veste légère noire, assortie au pantalon et ce foulard rayé que j'affectionne tellement que je le possède en 5 exemplaires.

Nous conversions donc, elle assise dans ce que je pourrais définir comme son fauteuil préféré et moi, posé sur le canapé, sur les éléments recueillis par les forces de l'ordre depuis presque 2 semaines. Autant dire que ces dernières n'avaient pas, à mes yeux, consenti à fournir des efforts surhumains… ce qui me compliquait énormément la tâche.

Je relevais un sourcil et tournait légèrement la tête en entendant des bruits de pas rapides venant du couloir. pas à mesure courte… talons… aucune note n'évoquant les pas des divers serviteurs que j'avais croisé… consécutif à un bruit de porte… une femme, inconnue pour moi, n'allait pas tarder à apparaître.
Je commençais à me lever sans que Mme Errington ne comprenne vraiment pourquoi, n'ayant pas, elle-même fait attention à ces sons légers, trop prise dans ses pensées.

Une jeune femme, que je pourrais cataloguer dans la catégorie "fort belle" sans aucune hésitation, venait d'apparaître.
Sa mère se leva et lui sourit, mais il me sembla que la jeune personne fut plus surprise par ma présence qu'autre chose.

- Je vous présente ma fille, Madelyne.
- Mère... Puis-je savoir qui est cet homme?
- Celui qui enquêtera sur le meurtre de votre père. Je ne sais pas comment vous préférez fonctionner, monsieur?

Je m'inclinais respectueusement à la présentation.
-Enchanté Mademoiselle. Fis-je, par réflexe en français. Je me nomme Stanton… Devlin Stanton. Permettez-moi de vous présenter mes plus sincères condoléances.

Je doutais que mon nom ou celui de ma famille fusse très connu, et ce même si je comptais parmi les grandes fortunes bourgeoises de cette ville. Et cela m'arrangeais quelque peu: beaucoup trouvaient bizarre que je "joue" au détective alors que je pourrais tranquillement vivre de mes rentes. Le seul souci à ce genre d'avis, c'était que je ne jouais pas!

Il aurait été inutile pour Mme Errington de me préciser qu'il s'agissait là de sa fille tant les points de ressemblance physique étaient marqués, des similitudes dans les traits du visage qui ne trompaient pas.

Je regardais de nouveau Mme Errington, répondant à sa question de la voix claire et assurée, quelque part désinvolte, qui m'étais coutumière:
-La police base ses enquêtes sur les témoignages et.. sur l'honorabilité des témoins… comme si l'honneur donnait une meilleure vue.
Personnellement, je doute que le rapport qu'ils auront établi me renseigne sur quoi que soit d'intéressant, vu qu'il n'y a eu, j'imagine, aucun témoin jugé fiable… comme quoi le crime et la crainte d'éventuelles représailles savent rendre aveugle.
Disons que j'ai une approche… différente: je me fie plus à ce que je vois qu'à ce qu'on me raconte et je préfère me référer à… la logique.
Je pense commencer par aller examiner l'endroit où le corps de votre défunt époux a été découvert. Je doute d'y trouver quelque indice intéressant mais, au moins, cela me permettra peut-être de me faire une idée sur les circonstances et me… renseignera sur la marche à suivre.
Si vous me le permettez, je prendre congé et m'y atteler. Auriez-vous l'adresse exacte... du drame?




 
© plumyts 2016


You've earned a new companion!
Devlin S. - Level 42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Écrivaine (Pseudonyme: John Doe)
Avatar : Katie McGrath
Messages : 122
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: Re: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson! Sam 10 Juin - 4:44



Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

« Rien au monde ne pourras m'empêcher de retrouver celui qui a fait ça...»

18 août 1887


Évidemment, la jeune femme était grandement étonnée par tout cela. Sa mère ne l'avait point averti de la venue de cet homme qui était là pour une raison encore inconnue pour elle. Pour commencer, elle pouvait tout de suite éliminé la possibilité d,un mariage arrangé comme elle était déjà soumise à ce genre de mariage. À le regarder, il semblait savoir pour la mort de son père puisqu'il portait des couleurs neutres. Elle en était certaine, ce n'était pas la police. Les autorités avaient mis fin à l'enquête sur le meurtre de monsieur Errington lorsqu'ils ont appris pour son homosexualité. Il ne ressemblait pas à un médecin non plus... Alors, la première chose qui lui vint en tête était la possibilité qu'il soit un détective.

- Enchanté Mademoiselle.  Je me nomme Stanton… Devlin Stanton. Permettez-moi de vous présenter mes plus sincères condoléances.

Doublement surprise, elle resta muette un moment. Il parlait français! Sans même un roulement de r! Cet homme était très certainement bien cultivé!

- Je suis Madelyne..., dit-elle en français à son tour. Puis-je savoir ce qui se passe?

Elle n'eut pas à attendre bien longtemps son explication comme il parla de l'affaire. AHAH! Elle avait un bon sens de la déduction! Cet homme était bel et bien détective! Elle jubilait au fond d'elle d'avoir si bien supposée. Il répéta ce qu'elles savaient déjà comme quoi l'affaire avait été menée avec l'aide de témoins plus ou moins crédibles qu'on jugeait pertinents pour de mauvaises raisons. Il voulait voir la scène du crime. Sa mère se mit à pleurer et prit un mouchoir de tissus pour se moucher bruyamment. Le sujet de son père était encore sensible pour elle, alors Madelyne s'occupa de répondre à la question de l'enquêteur par elle-même.

- À Withechapel monsieur. Mon père y était parti pour une livraison disait-il, mais nous nous doutons qu'il devait aller retrouver son amant...

Lorsque l'homme se lève et prend la direction de la porte suivit de la gouvernante qui le suit, Madelyne poursuit l'homme à la surprise de sa mère et elle sortit en même temps que lui. Elle se glissa dans son cocher et elle ferma la porte dernière elle en lui adressant un sourire un peu rieur devant son expression.

- N'ayez crainte, je ne suis pas là pour vous posez des bâtons dans les roues. Je souhaite tout simplement vous aider dans cette affaire. J'ai toujours rêvé de suivre un vrai détective en pleine action! Laissez-moi vous accompagnez, je vous en pris monsieur Stanton!

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Détective (aurait pu être rentier, mais c'est pas un métier et c'est ennuyeux!)
Informations : -1m83 (6"00), 78 kg (172 lbs)
-Yeux ambre
-Détective depuis 11 ans. plus par passion et goût du défi que pour en vivre.
-Jamais marié, aucune descendance... du moins, connue.
-Possède un Doberman nommé Athos dont il ne se sépare jamais.
-Asocial et légèrement misogyne.
-Lecture labiale
-Est devenu le tuteur de Joséphine par la force des choses.
-Fume la pipe uniquement en soirée, la porte à la bouche non allumée pour réfléchir.
-Excellent tireur et virtuose du combat à mains nues, alliant boxe, savate et techniques de lutte. manie aussi la canne de combat.
-Musculature fine mais très dense et efficace, doté d'une force insoupçonnable pour son gabarit et d'une grande résistance aux coups.
-Très discret, marche toujours sans faire de bruit et sait observer sans être repéré.
-Siffleur musical de talent et bon chanteur. A une ouïe bien entrainée.

<> Fiche de personnage

<> Fiche de liens

<> Fiche de Rp

Avatar : Robert Downey Jr
Messages : 818
Date d'inscription : 26/11/2016
Âge du Joueur : 42

MessageSujet: Re: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson! Sam 29 Juil - 5:28



Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

« Il n'est pas de crime qui ne soit insoluble… »

Demeure Errington, Westminster, 1887

Dame! Le meurtre avait eu lieu à Whitechapel? Voici qui compliquait vraiemnt la tâche! Autant ailleurs, cela n'aurait posé que quelques difficultés, autant Whitechapel.... il y a avait presque autant de mobiles que d'habitants!
Si cela était une plaisanterie, Devlin ne la trouva pas drôle un seul instant. Cette demoiselle voulait l'accompagner?
Il y avait de quoi faire bondir le détective qui n'était du genre, déjà à se laisser suivre, et encore moins par une femme depuis les événements survenue quelques années plus tôt où il avait tout enseigné, fait trop confiance à une femme et, au final, c'était retrouvé trompé, ses techniques dévoyées, utilisées à mauvais escient.

Une seule femme, depuis lors, avait eu le droit de le suivre: Katherina.
Bon, il y avait 2 raisons principales à cela:
Déjà, Katherina était une scientifique, pragmatique et peuencline aux choses des détectives, mais pouvant se révéler redoutable d'efficacité.
Ensuite, c'était une Romanov, une membre de la famille impériale et lui signifier un refus aurait été synonyme de mort violente pour Devlin... Certes l'ordre n'aurait pas émané d'elle mais les services spéciaux de la famille étaient prompts à prendre les devants!

Il y avait bien des hommes qui se seraient laissé embobiner par ce joli minois et il était certain que beaucoup se seraient vu en sauveteurs de la belle en danger le cas échéant. Bien qu'il compatissait à la douleur de la jeune femme, Devlin était suffisamment pragmatique pour la considérer comme un danger pour lui qui avait l'habitude de se faufiler dans ces quartiers.
Que cette jeune femme veuille venir avec lui ne lui plaisait guère et il ne le cacha pas:
-Me suivre? Vous déraisonnez, Mademoiselle! Avez-vous la moindre idée de ce qu'est Whitechapel? Avez-vous la moindre idée de ce qu'on y trouve comme crasse et danger?
Vous risquez fort de vous salir, en venant!


Il sourit à son propre cynisme. Il n'avait guère envie de s'encombrer d'une jeunette qui lui mettrait des bâtons dans les roues.


© plumyts 2016


You've earned a new companion!
Devlin S. - Level 42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Écrivaine (Pseudonyme: John Doe)
Avatar : Katie McGrath
Messages : 122
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: Re: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson! Lun 7 Aoû - 18:55



Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

« Rien au monde ne pourras m'empêcher de retrouver celui qui a fait ça...»

18 août 1887

Elle haussa un sourcil aux paroles du détective. Il la prenait pour une petite fille fragile et sotte? Après, beaucoup d'hommes pensaient que les bourgeoises de se salissaient pas les mains et qu'elles ne sortaient pas hors des quartiers bien nantis, pourtant Maddy était loin d'être ce genre de femmes de la haute qui passait ses journées à raconter des ragots et à coudre. Elle était instruite, curieuse, déterminée et grandement aventureuse. Elle avait déjà visité Whitechapel une fois et savait très bien que la moitié de la population était des criminels dans ce genre d'endroit.

- Je sais très bien ce qui m'attend en y allant, monsieur Staton..., elle dit avec sérieux et en haussant le menton. Je n’en ai rien à faire si de la boue éclabousse ma robe ou que je dois rencontrer des gens louches. Parce que je sais très bien, monsieur, que cet endroit est très peu recommandable et rempli de criminels et de pauvres. Les hommes peuvent me traiter de tous les noms, je ne serais pas affecté ou outré. Je ne suis pas de ces femmes stupides et inintéressantes qui passent leur temps à ricaner sottement. Mon père a été tué et la police ne fait absolument rien. Je lui en veux grandement pour avoir menti à mère, mais je veux qu'il puisse partir en paix et que ma mère puisse enfin faire son deuil. Surtout, sachez que j'ai un seul défaut. Je n'accepte aucun refus... ALLEZ À WITHECHAPEL, MONSIEUR, ET JE VOUS PAYE LE DOUBLE SI VOUS N'ÉCOUTEZ PLUS MONSIEUR STATON!

La promesse d'une paye plus importe décide le coché à faire avancer le cheval direction ce quartier pauvre. Elle sourit avec amusement à son "coéquipier".

- Je vous promets que je ne vous embêterais pas. La seule chose que je veux, c'est voir en vrai une enquête de mes propres yeux. Non seulement pour aider ma mère, mais je veux aussi écrire un roman policier et pour que ce soit réaliste, je dois aller sur le terrain et quérir certaines connaissances. Je ne vous demande même pas de me parler, je veux juste observer...


© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

Revenir en haut Aller en bas

[Flash Back - Develin] Vous faites Sherlock Holmes et je serais Watson!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» "J'aime beaucoup ce que vous faites"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Rues de Londres :: Westminster :: Quartiers Résidentiels Luxueux-