Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Avatar : Cillian Murphy
Messages : 4
Date d'inscription : 06/07/2017

MessageSujet: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 10:52



Finn Immchadh McLaughlin

« Téigh trasna ort féin // Go fuck yourself »


FT. AVATAR
CARTE D'IDENTITÉ


Nom : McLaughlin
Prénom(s) : Finn, Immchadh
Âge : 32 ans
Groupe : Classe Moyenne

Nationalité : Irlandaise
Lieu de naissance : Crosshaven, Cork en Irlande
Date de naissance : 1er Février 1859
Situation Civile : Célibataire
Religion : Élevé catholique, Athée, croit aux superstitions irlandaises.
Orientation Sexuelle : Peu importe, ce qui l'arrange.
Profession : Prêteur sur gages
Quartier Résidentiel : Lambeth
Activités Illicites : Vente d'armes.

Jolie petite histoire...


1867 // 8 ans
Crosshaven, Comté de Cork, Irelande


« Finn ! Finn McLaughlin ! Je sais où tu habites ! » vociféra le prêtre, sa soutane noire volant au vent, ce vent aux effluves marines qui laissait toujours un goût salé sur les lèvres de Finn. Il ne pouvait que rire à pleines dents, se moquant du prêtre, de l’Église et même de Dieu en déployant sa gorge vers la mer Celtique, son rire emporté dans le vent humide et frais, et surtout un rire qu'il était le seul à entendre.

Ses lourdes poches remplies de pièces de la quête se balançaient de haut en bas tout le long du chemin et le faisait tituber à gauche et à droite. Les habitants, ses voisins, des gens qu'il connaissait depuis toujours et qui habitait ce petit village depuis des générations en entendant ce bruit métallique incessant le regardaient soit avec mépris, soit avec amusement. Il n'en avait que faire des regards des autres, sa mère était enceinte pour la troisième fois et ils étaient aussi pauvres que toujours.

Les McLaughlin n'étaient pas vraiment réputés à Crosshaven, même si tout le monde en avaient entendu parler. Ils habitaient à côté du pub qui appartenait aux Ó Fearghail, leur maison était décrépite et penchait de plus en plus sur le côté à mesure des années. Brádach le patriarche était plus souvent sur son bateau de pêche que dans le modeste foyer. Deirdre était de faible constitution et ses longs cheveux roux étaient la seule chose colorée qui pouvait ranimer son visage pâle. Apparemment, Finn avait hérité de ses grands yeux bleus mais il ne voyait plus que chez elle des yeux gris sale et vitreux. Ça, ça il ne le supportait plus et il n'avait jamais pu d'ailleurs mais voir sa mère dépérir ainsi de jour en jour dans des conditions réservées aux pires parias de la société lui était intenable. Alors il faisait ce qu'il pouvait du haut de ses huit ans, volant, pillant et se débrouillant.

Quand il rentra chez lui sa mère était alitée comme d'habitude, son énorme ventre rond formait un dôme parfait sous les couvertures. Il s'avança et posa son oreille contre son ventre : il avait toujours aimé faire cela, fermer ses yeux et entendre un autre univers, loin de Crosshaven. Elle caressait délicatement ses cheveux et il s'endormit presque sous son sourire bienveillant, mais avant tout il lui raconta ses aventures.

« Tu sais bien que je ne veux pas que tu aies de problèmes, Finn. » Mais elle souriait toujours. Elle croyait en Dieu, elle agissait comme une bonne catholique irlandaise mais elle ne pouvait plus se déplacer vers l'église et le prêtre ne voulait pas se déplacer. Finn brûlait de colère à l'idée que l'on prive sa mère d'une chose aussi simple, bête et gratuite qu'une oreille compréhensive. Alors, s'il redirigeait son attention plus souvent vers l'église pour ses petits larcins ce n'était certainement pas du hasard.

« Tu sais bien qu'il faut manger, mamaí. » Il répondit candidement car c'était la vérité.

Son visage se transforma en une grimace de douleur et il s'en voulut de lui rappeler leur condition, leur vie. Il voulait qu'elle oublie. Il sortit donc les pièces de ses poches et les disposa tout autour et même sur sa mère, les jetant doucement pour qu'elles fassent ce doux bruit métallique si distinctif en se cognant.

« Comme une reine, tu as vu ? Tu es recouverte d'or ! »

Et là, elle sourit et puis elle rit, exposant ses dents jaunies et cassées par le temps mais ce n'est pas ce que Finn admirait. Non, sa mère heureuse, sa mère riant aux éclats valaient tout l'or du monde.

En la regardant comme ceci, Finn se dit qu'il n'avait pas hérité de ses yeux mais de son rire.

« Tu n'oublieras pas de mettre une pièce sur le rebord de la fenêtre. » Elle lui rappela.

« Les leprechauns ne nous ont pas beaucoup apporté de chance depuis tout ce temps. » Il se dit à lui même quand il plaça la pièce sur la fenêtre.


1875 // 16 ans
Crosshaven, Comté de Cork, Irelande


Les commerçants avaient appris à faire attention à leur recette quand ils voyaient arriver des cheveux noirs en bataille. Les officiers connaissaient son nom, son visage et tous ses méfaits. Finn avait repris le rôle de son père sur un bateau de pêcheurs avec ses deux frères mais cela ne l'empêchait pas de continuer ses activités annexes, surtout depuis que leur mère était morte et que leur père était parti en quête d'une meilleure vie en Amérique. Ils n'avaient pas eu de nouvelles depuis : il était peut-être mort ou alors il avait recommencé une vie avec une américaine. Finn s'en fichait mais il aimait imaginer son père sur un bateau vomissant ses tripes jusqu'à à en crever.

Finn remonta son pantalon trop grand, revissa son chapeau et s'en alla vers la mer où il devait embarquer comme chaque jour lorsqu'il vit ses deux frères en train de parler avec le capitaine de leur bateau.

« Domnhall, Cathal ? » Il les interpella. « Qu'est-ce-qui se passe ? »

« Ce sac à vin n'a apparemment plus besoin de nos services. » Répondit Domnhall, crachant ses mots au capitaine Halloran qui avait effectivement l'habitude de boire jusqu'à s'endormir à même le sol dans la rue et qui était tombé à la mer plus de fois que tous les autres pêcheurs du village réunis.

« Allez voir ailleurs, j'ai pas besoins de gitans moi. »

« Gitans ? Répète un peu pour voir ! » S'énerva tout de suite Cathal qui était le plus jeune et donc le plus impulsif. Il n'avait que très peu connu leur mère et Finn le plaignait de n'avoir eu que leur bon à rien de père comme référence. Finn n'était pas comme eux, il était plus calme, plus stoïque et il réfléchissait.

« Laissez tomber, ce ragallach n'en vaut pas la peine. » Il les attrapa par le bras et les força à marcher vers leur maison. Il devait réfléchir, il devait trouver un plan d'action. 'Gitans ?, Gitans ?' Il n'était pas surpris de ce sobriquet, ils avaient été à part, marginaux, et un peu brigands pour survivre. C'était pire depuis qu'ils étaient orphelins et que leur sœur Sinéad avait entrepris de lire les lignes de la main pour quelques pennies.

« Je pourrais aller à Dublin chercher du travail. » Suggéra Domnhall, l'air sombre à devoir quitter le clan familial pour travailler dans des usines, des usines qui n'amenaient que la mort et une illusion d'argent.

« Laissez moi m'en charger. » Finn avait une idée.

« Et qu'est-ce que tu vas faire encore ? Ne pousse pas trop, Finn. La moitié de Crosshaven a pitié de nous, l'autre moitié nous déteste car tu leur a indubitablement volé quelque chose et ils sont encore plus en colère parce qu'ils ne peuvent pas le prouver. Un jour ils vont vraiment t'enfermer. Et là qu'est-ce qu'on fera ? J'ai pas envie de mendier dans la rue comme avant.» Cathal n'avait que douze ans et déjà ses yeux ressemblaient à ceux de leur mère. Finn s'était promis que cela ne recommencerait pas et cela ne recommencerait pas. Après son coup, il partirait, c'était lui l’aîné, il devait le faire.


Les Ó Fearghail avaient recueilli un garçon il y a seize ans. Sa peau était sombre et ses cheveux frisés et un peu fous. Il avait fait sensation dans ce vieux village où les gens se connaissaient tous entre eux et ne parlaient que gaélique. Personne ne savait d'où il venait réellement mais Finn était convaincu que le père Ó Fearghail avait couché avec une autre femme que son épouse lors de son voyage dans sa famille en Angleterre. Il était revenu avec un bébé qu'il avait nommé Dougal et Dougal voulait dire 'étranger noir'. Le peu de délicatesse n'étonnait pas Finn puisque les tenanciers de pub n'étaient pas connus pour leur raffinement.

Finn rentra dans le pub, commanda une bière et commença à parler à Dougal. Il l'aimait bien et c'était réciproque. Ils se regardèrent pendant de longs moments, ils se toisèrent, des yeux bleus glacés se mélangeant à des yeux noirs, sombres comme les roches près de la mer. Finalement après deux bières, ils se dirigèrent sans même se regarder à l'étage. Dougal voulut l'embrasser et Finn le laissa faire sans vraiment participer. Il n'aimait pas trop ça, c'était trop personnel, et il décida de passer aux choses sérieuses en glissant sa main dans le pantalon de Dougal. Il le caressa, et il essaya de comparer ce moment avec son expérience avec Brighid Duncan. Il l'avait rejoint derrière l'église et avait glissé sa langue dans sa bouche. Finn aurait juré qu'il pouvait goûter l'hostie qu'elle venait de recevoir à la messe, au fond de sa gorge et cela l'excitait presque plus que d'embrasser et de toucher Brighid. Tous deux avaient une peau chaude et ils alternaient entre soupirs et grognements de plaisir. Finn appréciaient autant que faire se peut de les toucher tous les deux et il ne savait pas ce que cela signifiait pour lui. L'amour ? Il ne connaissait que l'amour pour sa famille, les autres il s'en fichait.

Quand ils eurent fini et que Dougal s'absenta aux latrines, Finn en profita pour faire ce qu'il avait prévu. Il alla vers l'armoire où il savait que le père Ó Fearghail cachait son arme et prit aussi une étole verte qui appartenait à sa femme. Il vola quelques cigarettes au passage, vu le prix du tabac, et s'en alla comme il était venu.

Il attendit la nuit pour aller sur le port et mit son plan à exécution : il plaça le foulard dans le bateau de leur ancien capitaine et tira plusieurs coups de feu dans le sol et la coque du bateau. Le bruit était infernal et l'odeur de poudre brûlée lui piqua le nez et les yeux, c'était étrange de tenir ce bout de ferraille chauffée dans les mains mais il ne s’attarda pas sur la question philosophique du pourquoi et du comment mais déguerpis aussitôt que le bruit attira des passants.

Il alla ensuite dans l'est du village, loin du centre et des yeux observateurs. Tout le monde connaissait ce coin où les hommes venaient voir la seule putain du village, la vieille Eithne qui avait défloré plus de la moitié des hommes de Crosshaven, c'était aussi un endroit où les voleurs revendaient leurs trouvailles au marché noir et où Finn avait ses habitudes. Les acheteurs n'étaient pas de Crosshaven mais faisaient l'escale quand ils allaient à Dublin ou en Angleterre, de cette façon rien ne pouvait être retracé à personne puisqu'ils disparaissaient après quelques jours. Il montra l'arme sous son manteau et attendit qu'un homme s'approche. Il en reçut un guinée et proposa un arrangement à l'homme contre quelques shillings.


« C'est lui, c'est Brady Ó Fearghail, je le reconnais ! » L'acheteur beugla à l'officier.

« Quoi ? Je n'ai rien fait ! » se défendit l'homme.

Le capitaine Halloran avait retrouvé son bateau avec quelques trous en plus que plus tôt dans la journée, prenant l'eau. Il avait aussitôt appelé un officier, qui lui-même avait décidé de discuter avec Ó Fearghail car il était le seul dans le village à posséder une arme. Amené sur la scène il avait sans le faire exprès sceller son destin quand il avait distraitement reconnu l'étoffe de sa femme sur la bateau. De là, l'officier qui se prenait sûrement pour le plus fin limier de Scotland Yard, en déduit avec assurance une aventure amoureuse entre la femme d'Ó Fearghail et le capitaine Halloran, ce qui aurait évidemment énervé le tenancier du pub qui aurait alors tenté d'assassiner son rival mais n'aurait en fait trouver que son bateau à saccager. Le témoignage de l'acheteur condamnant Ó Fearghail n'avait été que pour être sûr que tout fonctionne si l'officier était un idiot. Et puis il savait aussi que Dougal ne le dénoncerait pas pour des raisons évidentes.

Finn ne s’attarda pas, il envoya simplement un sourire narquois envers tout ce beau monde et marcha d'un pas décidé vers le ferry qui l'amènerait à Liverpool. Il avait laissé tout son argent à ses frères et sœur et il espérait se faire plus d'argent que maintenant pour ne plus survivre mais vivre.

Il y arriverait.

1883 // 24 ans
Liverpool, Angleterre


Les souvenirs de toutes ces années à travailler à Liverpool n'étaient que flou et brume fiévreuse. Il n'aurait pas pu séparer les années tant il faisait la même chose tous les jours : se lever aux aurores, travailler jusqu'à tomber de fatigue, essayer de ne pas respirer la fumée noire qui semblait contaminer chaque partie de la ville, dormir à même le sol dans une maison de travailleurs bondée.

Il y avait aussi découvert que le pire des anglais se croyait toujours au dessus du meilleur des irlandais. Il n'était pas le meilleur des irlandais, loin de là, mais il pensait qu'en s'éloignant de Crosshaven et de son passé il pourrait tout recommencer de rien. C'était sans compter sur son accent et son nom qui attirèrent les foudres de ces chauvins d'anglais qui se plaignaient qu'un étranger puisse leur voler leur travail.

Ce fut ainsi qu'il se rapprocha de l'énorme communauté irlandaise à Liverpool qui avait pour la plupart fuit lors de la Grande Famine et ce fut ainsi qu'il se retrouva au milieu d'un trafic d'armes pour les fenians, ce groupe d'irlandais nationalistes qui voulaient lutter contre l’occupation britannique par la violence. Finn n'était ni pour ni contre. Idéologiquement, il restait plutôt neutre mais il vit là une opportunité qu'il ne pouvait gâcher.



1889 // 30 ans
Boutique 'Pawnbroker McLaughlin'
Quartier de Lambeth, Londres, Angleterre


Son assiette était pleine : des pommes de terres, du riz et du porc. Il avait aussi réservé de la confiture de cerises avec du pain pour le dessert. C'était beaucoup, c'était presque trop. Quand on est habitué à manger des légumes pourris et ne pas voir la couleur de la viande pendant des années, cela laissait des traces. Il lança son bout de porc à son chien, un bâtard qui n'avait pas toutes ses dents ni tous ses poils, qui le dégusta en remuant sa queue de bonheur. Finn s'alluma une cigarettes et toucha indolemment le coquard qu'il avait obtenu auprès d'un concurrent qui n'était pas resté son concurrent bien longtemps. Il toucha aussi au dessus de son arcade une plaie qui était maintenant une croûte, offert de la part d'un client insatisfait. Finn n'utilisait ses poings qu'en dernier recours, mais quand il les utilisait, il n’hésitait pas.

Il se leva quand il entendit la clochette de sa porte sonner. Un client.
Il avait réussi à obtenir une boutique de prêt sur gages et même s'il n'avait pas rêvé de ça, c'était un rêve qui se réalisait. Il mangeait à sa faim, il avait un salaire décent et régulier et il pouvait entretenir sa famille. Enfin, ce n'était pas son statut de prêteur sur gages qui lui fournissait autant d'argent et d'avantages. Sous le comptoir il vendait des armes à tous ceux qui le souhaitaient. Chez Finn McLaughlin, prenez en à volonté !

Il ne s'était jamais fait prendre et il comptait bien rester sur cette lignée. Soudain il se rappela de la première fois, de la première vente illégale dans sa boutique. Il avait été nerveux et il pensait que cela se voyait car il transpirait mais il avait su garder le contrôle, comme à son habitude. Il avait été tellement préoccupé par sa propre apparence qu'il n'avait presque pas fait attention à l'acheteur : s'il l'avait fait, il aurait vu que celui-ci n'était pas dans son état normal mais en transe, une furie vibrant sous sa peau et prêt à bondir.

Ce n'est qu'en entendant un coup de feu quelques minutes plus tard qu'il comprit que cet homme avait été au bord de la folie. Finn se précipita dehors et vit un homme baignant déjà dans son sang sur le pavé insensible de Lambeth. Une affaire commerciale qui avait mal tourné, un rival, de la colère : Finn entendit ces bribes d'informations autour de lui. Son cœur battait la chamade et il ne pu que regarder bêtement avec des yeux de bovins, le sang qui coulait et qui touchait sa chaussure en cuir. Des chaussures qu'il avait prévu de rembourser avec la vente de sa première arme. Voilà ce que faisait les armes, voilà la vérité qu'il ne pourrait plus ignorer.

Mais l'ignorait-il avant ? Non, non, il le savait et même en sentant l'odeur de cuivre du sang à plein nez, en touchant la texture chaude, épaisse et rougeâtre du bout de sa chaussure et en voyant les yeux de l'homme s'éteindre, il ne pouvait pas se sentir coupable. Le tueur aurait trouvé autre chose pour commettre son crime et cela n'aurait rien changé.

Quand un policier vint l'interroger parce qu'il interrogeait les voisins près de l'endroit où le meurtre avait été commis,  il se fit passer pour un idiot d'irlandais, un peu confus et désolé de ce qui venait de se passer dehors. Il se présenta sous son deuxième prénom Immchadh, prénom qu'aucun non-irlandais ne pouvait prononcer correctement. Alors Finn insista et insista pour corriger l'accent de l'officier anglais dont la langue n'avait jamais dû faire de tels sons. Il s'énerva vite et partit voir ailleurs.

Finn l'avait échappé belle mais cela ne le découragea pas. The show must go on, comme disaient les gens du cirque, peu importe ce qu'il se passe : en fait de compte il ne faisait que vendre des armes et il n'était pas responsable de son utilisation.

Et puis, Finn n'allait pas abandonner si près du but. Si près de ne plus revoir la misère, si près de pouvoir offrir autre chose à ses frères et sœur, si près de pouvoir cracher à la gueule de tous ceux qui avaient tenté de le noyer, de l'écraser, de le déshumaniser.

Il aurait sa revanche et il vaincra. Il attrapa une pièce dans sa caisse, y déposa un baiser et la laissa sur un rebord de fenêtre.

« Téigh i dtigh an diabhail, go fuck yourself. » Dit-il en général, au monde qui l'entourait, au leprechaun qui était censé lui porter chance.

CARACTÈRE ET TEMPÉRAMENT

Finn est un homme calculateur, rusé, qui tente toujours d'avoir l'avantage sur son interlocuteur. Cela peut se retourner contre lui et les gens peuvent être vite agacés de cette apparente arrogance mais son côté froid et stratège attire la confiance dans un business illégal comme le trafic d'armes qu'il pratique avec brio. Il parle d'ailleurs peu, il mesure ses mots et essaye de ne pas trop en dire sur son plan. Mais il peut aussi se montrer bestial et féroce si on l'énerve en se moquant des irlandais ou en parlant de sa mère, c'est-à-dire en touchant un point trop sensible. Il a connu la misère et fera tout pour s’élever au dessus quitte à se perdre lui-même. Idéologiquement, une phrase lui correspond : la fin justifie les moyens.
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

De grands yeux bleus perçants et des tâches de rousseur qui le font paraître plus jeune qu'il n'est. Des cheveux noirs taillés au millimètre. Il n'est pas très grand et est plutôt svelte. Il n'est pas coquet mais est prêt à beaucoup dépenser pour un costume car il doit bien présenter devant ses clients. C'est paradoxal parce que sa ligne de métier et son caractère font qu'il se bat souvent et il a presque toujours des marques au visage et en plus de tout il sourit peu. Il a toujours une cigarette collée aux lèvres et s'est fait faire un tatouage sur la poitrine sur le bateau de pêche où il travaillait..

Dans la vraie vie, je suis...

Quel est ton pseudo ? Réponse ici. Un mec ou une fille ? Une fille Quel est ton âge ? 21 ans. Comment as-tu connu le forum ? Sur pub-rpg-design Un avis dessus :Génial!  As-tu un DC ? NopePv/scénario/Inventé ? Poste vacant Code de validation : [Validée]

Code:
<t>Cillian Mrphy</t> → <y>Finn I. McLaughlin</y>
© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Emploi : Héritié du compte de York. Fabricant de jouets et autre objet en bois.
Informations : Fils du comptes de York ☞ Il à perdue sa mère alors qu'il avait 7 ans ☞ Sa sœur ainée est morte l'an passé, en mer ☞ A une jeune sœur qu'il n'arrive pas à aimé et tiens pour responsable de la mort de sa mère ☞ Fiancé de force à une bourgeoise Londonienne ☞ Froid, hautain, rustre d'apparence, c'est en réalité un homme au cœur d'enfant et à l'âme déchiré ☞ Il fabrique des jouets et divers autres objets, en bois principalement, pour le plaisir. Même s'il en vends parfois ☞ C'est un homme en réalité très simple et qui aime les choses les plus simple de la vie ☞ Le manoir familiale de York lui manque, ses grand champ l'entourant surtout ☞ Vit au jour le jour ☞ Est toujours pur, il ignore même son orientation exacte. Si les hommes ou les femmes l'attire. Peut-être les deux en réalité ☞ C'est un nobe, mais qui à le coeur sur la main. L'argent n'est qu'un moyen de pouvoir pour la plupart, pour lui c'est juste un moyen d'être généreux ☞ Il aime parfois aller dans les bas quartiers distribuer des jouets, gratuitement ou contre une petite pièce, par principe aux gamins des rues ☞
Avatar : Tom Hiddleston
Localisation : Londres
Messages : 278
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 11:08

Bienvenue ici, Cillian aah
Bon courage pour ta fiche, au plaisir de jouer peut-être avec toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Emploi : Couturière
Informations :
Ma Fiche de Présentation
Mes Liens
Mes Rps

♣♣♣
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs.
Avatar : Eva Green
Localisation : Londres
Messages : 2448
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 11:25

BIENVENUE !

Heureuse de voir ce personnage pris, on va s'amuser comme des petits fous. amour
En tout cas, si tu as des questions concernant quoique ce soit, nous sommes à ta disposition ! coeur

Bon courage pour le reste ! love dance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/ En ligne
avatar
Avatar : Cillian Murphy
Messages : 4
Date d'inscription : 06/07/2017

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 12:01

Merci beaucoup! Oui je sens qu'il y a matière à faire des bons RPs avec ces personnages. yaay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Fille de joie
Avatar : Eleanor Tomlinson
Messages : 112
Date d'inscription : 15/02/2017

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 13:58

Bienvenu !! 8D 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Localisation : Lambeth.
Messages : 2554
Date d'inscription : 14/09/2016
Âge du Joueur : 20

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 16:10

Bienvenue parmi nous. love

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emploi : Fondeur
Informations : Orphelin déposé au seuil d'une institution quelques semaines après sa naissance ✘ Ignore tout de ses origines, et n'y accorde aucune importance ✘ Fraie dans le monde de la petite délinquence depuis sa plus tendre enfance ✘ Ancien chef d'une bande gosses aventureux, à présent dissolue ✘ Suite à ça, a passé plusieurs mois en maison de correction ✘ La mort d'un de ses meilleurs amis, atteint de syphilis, a suffi à le convaincre de ne pas s'approcher des prostituées, règle qu'il suit toujours ✘ A fondé la Tribu, gang des rues sévissant à Whitechapel, dont il connait les moindres recoins ✘ Participe régulièrement à des combats illégaux organisés dans des bars, desquels il tire un joli pactole, ainsi que quelques petites cicatrices sur tout le corps ✘ Amateur d'armes blanches, il se sépare rarement de son couteau de boucher, tout comme de son vieux chapeau melon ✘ Se moque bien des forces de police, avec lesquelles il n'hésiterait pas à en découdre ✘ Ne voue que mépris à l'aristocratie et aux autres parvenus, mais grâce aux paiements reçus en échange de l'aide de son gang, il recrute de plus en plus d'adeptes, et accroît l'influence de la Tribu : son ambitieux objectif n'est autre que de faire tomber sous sa coupe Whitechapel et Southwark, pour mieux leur donner un second souffle, ainsi qu'une capacité de réponse envers les injustices infligées par les strates plus aisées de la société.
Avatar : Michael Fassbender
Localisation : Les bas quartiers de Whitechapel, son modeste fief
Messages : 281
Date d'inscription : 05/10/2016
Âge du Joueur : 23

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 18:39

Bienvenue parmi nous, cher camarade de manigance ! OMG


Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de dévorer tout ça, et que les affaires reprennent amour

_________________

Wreaking havoc
We're going out tonight to kick out every light
Take anything that we want, drink everything in sight
We're going till the world stops turning
While we burn it to the ground tonight.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ested.forumactif.org/
avatar
Emploi : Blanchisseuse
Informations : Liens :
# Fiche de présentation
# Fiche de liens
Avatar : Imogen Poots
Localisation : Londres
Messages : 46
Date d'inscription : 19/05/2017
Âge du Joueur : 23

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Ven 7 Juil - 19:58

Bienvenue parmi nous love

_________________

   
Hope isn't a dream
Chaos isn’t a pit. chaos is a ladder. many who try to climb it fail, and never get to try again. the fall breaks them. and some are given a chance to climb, but refuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
avatar
Emploi : Détective (aurait pu être rentier, mais c'est pas un métier et c'est ennuyeux!)
Informations : -1m83 (6"00), 78 kg (172 lbs)
-Yeux ambre
-Détective depuis 11 ans. plus par passion et goût du défi que pour en vivre.
-Jamais marié, aucune descendance... du moins, connue.
-Possède un Doberman nommé Athos dont il ne se sépare jamais.
-Asocial et légèrement misogyne.
-Est devenu le tuteur de Joséphine par la force des choses.
-Fume la pipe uniquement en soirée, la porte à la bouche non allumée pour réfléchir.
-Excellent tireur et virtuose du combat à mains nues, alliant boxe, savate et techniques de lutte. manie aussi la canne de combat.
-Musculature fine mais très dense et efficace, doté d'une force insoupçonnable pour son gabarit et d'une grande résistance aux coups.
-Très discret, marche toujours sans faire de bruit et sait observer sans être repéré.
-Siffleur musical de talent et bon chanteur. A une ouïe bien entrainée.

<> Fiche de personnage

<> Fiche de liens

<> Fiche de Rp

Avatar : Robert Downey Jr
Messages : 741
Date d'inscription : 26/11/2016
Âge du Joueur : 41

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Sam 8 Juil - 6:02

Bienvenue chez les fous! dance
Bonne fifiche!

_________________
You've earned a new companion!
Devlin S. - Level 42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avatar : Cillian Murphy
Messages : 4
Date d'inscription : 06/07/2017

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer Sam 8 Juil - 22:58

Merci!

J'avance de plus en plus dans ma fiche, Finn m'inspire beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer

Revenir en haut Aller en bas

Finn I. McLaughlin // Like the stars chase the sun, I will conquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Dallas' Stars
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Dalas Stars signature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Londoniens :: Who are You? :: Présentations Validées-