AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Emploi : Diplomate.
Avatar : Aidan Turner
Messages : 46
Date d'inscription : 04/06/2017

MessageSujet: « Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz » Mar 8 Aoû - 13:44



Un jour au mauvais endroit

« Not here, not today. »

Rues de The Strand - 1891.

Dagmar était aux rues ce que les rues étaient à Dagmar. Si elles lui semblaient quelconques et identiques les unes aux autres, il en allait de même pour lui. Un énième visage -peut-être sévère, peut-être pris au dépourvu. Rien ne le distinguait des autres, car au fond, les hommes sont tous les mêmes. Ils avaient un but -libre à chacun d'en déterminer la nature- et des méthodes pour y parvenir. Certains se donnaient tous les moyens possibles et imaginables, d'autres ne faisaient rien si ce n'est se livrer à la volonté du bon Dieu. Mais dans les deux cas et dans tous les autres, nous avons encore et toujours à faire à des individus qui ne se rendent pas compte de l'unique et énorme masse qu'ils constituent.
Dagmar ne différenciait pas donc ces ruelles-ci de n'importe quelles autres. Les pavés, les rares et faibles éclairages, les bruits étranges et les présences désagréables ainsi que leurs odeurs, tout n'était pour lui qu'une seule et unique chose par laquelle il était obligé de passer.

En effet, Stierlitz se rendait au cimetière. Louer un cab aurait été trop indiscret, surtout qu'il ne s'y rendait pas entant que diplomate allemand, mais en tant que personne hasardeuse nourrissant quelques affaires avec le gardien. Ce-dernier le connaissait, entre autres, sous le nom de Steenwijk et non celui de Siterlitz, et ne donnons pas à l'un ce qui appartient à l'autre. Steenwijk portait des vêtements simples et quelque peu abîmés, là où Stierlitz aurait veillé à ce que chaque détail de son impeccable tenue respire le luxe et l'élégance. Le parfum, autant que les boutons de manchettes, n'étaient donc pas de mise.
Cela faisait un moment que l'homme à la longue silhouette élancée marchait dans les coins discrets de Londres, sans pour autant s'aventurer là où il y avait un réel danger. Certes, on pourrait croire que les malveillances étaient partout, mais nous parlons-là des quartiers mal famés où les filles de joie traînent aux pieds des voleurs.
Son chemin était tout tracé, et il le suivait à la lettre. Son itinéraire, il ne lui avait pas fallu longtemps pour le mémoriser. Parfois, par précaution, il s'accordait quelque détour afin que personne ne puisse prétendre, au détour de quelque interrogation, qu'un homme passait régulièrement par ici. Voilà entre autres pourquoi son chemin d'aller était différent de son chemin de retour. À réelle menace, simple précaution.

Le noir de la nuit commençait à peser sur l'ambiance de ces ruelles égarées. Quelques rares passants arrivaient à croiser la route de Steenwijk -puisque c'est ainsi qu'il faudra l'appeler dans ce cas-ci-, et lorsque cela arrivait, l'homme se contentait d'ignorer les regards qui, de toute manière, ne s'adressaient pas à lui. Il y a des jours et des occasions où la courtoisie n'était pas de mise -mieux encore, elle était déconseillée. Ainsi, c'est donc les mains dans les poches et la tête nonchalante que Dagmar se faufilait de rue en rue, finissant bien par arriver dans les rues de The Strand. Il n'avait aucunement l'intention de tomber sur quelque présence indésirée, puisqu'il avait minutieusement prévu son itinéraire dans cet effet. Seulement, il n'avait sûrement jamais encore été aussi incorrect, et son erreur allait sûrement lui coûter de sérieux frais, bien au-dessus de ce dont il était prêt à se séparer.

© plumyts 2016


Tout en beauté, toujours en finesse; suprême consolation qu'est une victoire funeste. Une nouvelle fois, la chance sourit -et par chance, nous entendons bien l'adresse de son esprit.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Chef de Scotland Yard
Avatar : Alan Rickman
Messages : 53
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: « Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz » Mer 9 Aoû - 20:17



Un jour au mauvais endroit

«La loi n'attend pas»

Rues de The Strand - 1891.


Journée ordinaire. Temps ordinaire. Emplois du temps ordinaire... C'était ordinaire. Je dirais même ennuyeux. Il n'y avait pas eu de meurtres la nuit dernière et le chef de Scotland Yard avait dormi comme un bébé. Cela faisait si longtemps qu'il dormait peu que cette nuit de répit lui avait faire grandement de biens. La journée avait été calme par cette température fraîche et ce ciel nuageux. Le temps semblait être en arrêt comme si quelque chose se préparait. Généralement, quand les criminels restaient tranquilles, s'était parce qu'ils prévoyaient un mauvais coup et Andrew restait généralement sur ses gardes au cas où qu'il repère quelque chose de louche. Alors, ce jour-là, il n'était pas resté assis gentiment dans son bureau et il avait parcouru les quartiers les plus mal famés. Malgré ses 50 ans, il avait de bonnes jambes et de l'entraînement et marché toute la journée n'était pas tant épuisant. Puis vers midi, il s'était permis une pause dans un petit bar à la limite de WhiteChapel et de City of London avant de passer se chercher un petit pain comme collation dans une boulangerie. Son entourage lui avait fait remarquer qu'il prenait un peu de ventre, mais il s'en fichait. Rien ne battait les bonnes viennoiseries sortant tout juste du four!

Faire le tour de Londres, évidemment, prenait beaucoup de temps et comme il n'avait pas des jours à perdre à parcourir tout Londres, il se permettait aussi l'utilisation de fiacres pour les endroits plus surveillés, dont The Stand. Il y avait déjà assez d'agents, il pouvait faire un tour rapide en fin de soirée avant de rentrer chez lui, mais pas plus. Il prenait vraiment plus de temps à parcourir les rues des quartiers pauvres là où on retrouvait plus de criminalité. C'est avec un coup de chance extraordinaire qu'il allait tomber sur un homme sur qui il avait déjà enquêté sur des affaires plus ou moins légales. Un allemand en qui il n'avait aucunement confiance. Il avait été facile à repérer dans le quartier de The Stand vu ses habits de pauvres qui détonnaient avec ces riches aux tenues élégantes. Il s'approcha de l'homme dans son dos et il mit une main sur son épaule.

- Que faite-vous ici?

Le pire... Il l'ignorait peut-être, mais il avait choisi la mauvaise rue puisque le chef de la police habitait justement à quelques maisons de là. Oups... Repéré!


© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Diplomate.
Avatar : Aidan Turner
Messages : 46
Date d'inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: « Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz » Sam 16 Sep - 13:19



Un jour au mauvais endroit

« Not here, not today. »

Rues de The Strand - 1891.

Un seul geste, quatre mots, et l'expédition nocturne de Ruben Steenwijk prit une tournure drastiquement différente de ce qu'il avait entrepris. Cette tournure, nous pouvons la résumer simplement, très simplement, et en à peine quelques mots : Cela était bien fâcheux. Très fâcheux. Voyons donc ensemble comment tout cela se déroula.

Jusque là, la trajectoire avait été simple. Au fond, elle n'était constituée que de rues plus ou moins pavées, de quelques détours et, à l'occasion, était pimentée par quelque changement de dernière minute. Ruben avait beau ne pas être natif de cette affreuse chérie qu'est Londres, il avait rapidement appris à s'y retrouver dans les dimensions qui l'intéressaient. Il n'en avait rien à faire, de Londres. La ville était laide, peuplée de gens qui l'étaient tout autant, tous respirant en cœur cet air mêlant autant de dégoût que de malheur. Si Ruben s'était mis à étudier certains recoins de ce coin-ci, c'est parce qu'il y avait été contraint par ses propres décisions. En d'autres mots, ça avait été un sacrifice à faire, et tôt ou tard, tout sera terminé.
Cependant, sa connaissance des laids quartiers de la si controversée capitale s'apprêtait à être mise à rude épreuve, et ça, il ne le réalisera que trop rapidement.

La main qui se posa sur son épaule, dans son dos -il n'avait ainsi pas vu la personne s'approcher de lui, et n'avait pas pu changer ses plans de lui-même afin d'emprunter un autre itinéraire-, le força à se retourner afin de pouvoir faire face à son interlocuteur. Seulement, il ne le fit pas immédiatement, pour la simple et bonne raison qu'il savait exactement à qui il avait affaire, et ce constat lui arracha un soupir à la fois agacé et tracassé.
Cette voix, ces manières, elles avaient comme projeté dans l'esprit de Ruben l'image de celui qui venait de l'interpeller. En toute sincérité et au vu des circonstances, il aurait cent fois plus aimé que ce soit n'importe qui d'autre. En pire ou en mieux, peu importe. Mais cet homme-ci, ce n'était pas la première fois qu'il avait affaire à lui, et cette première fois avait déjà été la fois de trop.
Andrew Downcry, cette figure emblématique de la police anglaise. Celui à qui Scotland Yard devait tout, même si au fond, lui aussi devait tout à Scotland Yard. Un homme respecté autant qu'il était craint, et sûrement la personne sur qui Ruben aurait le moins voulu tomber ce soir.

Steenwijk fronça les sourcils, mais garda son calme. Il ne fit pas un seul pas, s'étant immobilisé au moment où la main de l'inspecteur était venue se poser sur son épaule. Il ne prit même pas la peine de regarder en arrière afin de s'assurer de son identité; tout était déjà parfaitement clair.
Ce qu'il fallait à présent à Ruben, c'était du temps. Du temps pour réfléchir, du temps pour trouver une diversion, ou quelque autre manège du genre. Du temps, il n'en avait certainement pas. Mais nous connaissons ses manières, et nous savons par conséquent qu'il était prêt à tout pour s'en procurer, ce qu'il fit aussitôt en entamant une drôle de conversation:

« N'est-ce pas une belle soirée ? L'air n'est pas des plus mauvais, et puis, il ne pleut pas. »

© plumyts 2016


Tout en beauté, toujours en finesse; suprême consolation qu'est une victoire funeste. Une nouvelle fois, la chance sourit -et par chance, nous entendons bien l'adresse de son esprit.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emploi : Chef de Scotland Yard
Avatar : Alan Rickman
Messages : 53
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: « Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz » Dim 15 Oct - 16:00



Un jour au mauvais endroit

«La loi n'attend pas»

Rues de The Strand - 1891.


- Vous vous moquez de moi? Je sais bien que vous cachez quelque chose! Ce n'est pas en parlant de la pluie et du beau temps que vous allez gagner du temps! Où allez-vous comme cela?

Andrew n'était pas né de la dernière pluie. Il savait qui il était et ce qu'il faisait comme larcins. Si un petit criminel était pressé, ce n'était jamais pour se rendre à la banque ou pour ne pas être en retard à son travail. Cela voulait toujours dire qu'ils présageaient commaître un nouveau crime dans le dos de la police. Étant chef de la police de Scotland Yard depuis un moment et ayant été auparavant un simple policier, cela voulait dire qu'il avait de l'expérience. Il connaissait comment la petite criminalité marchait et comment les petits filous agissaient. Il avait souvent vécu le même genre de scénario très très souvent. Ils n'étaient absolument pas originaux dans leurs manières d'agir. Il était prêt à tout et le vieil homme posa sa main non loin de sa ceinture où se trouvaient ses menottes au cas où il aurait besoin de s'en servir.  Parce que pour l'avoir arrêté une fois, il savait comment il fonctionnait. Ce scélérat savait courir et il devait espérer que ses genoux ne décident pas aujourd'hui de le lâcher parce qu'il aurait probablement à le poursuivre. Après tout, personne ne se rendait à la police avec le sourire et le plaisir de retourner en prison... Surtout ce dernier qui connaissait Londres comme sa poche...




©️ plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz »

Revenir en haut Aller en bas

« Un jour au mauvais endroit - Downcry & Stierlitz »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une envie pressante... Dans les mauvais Toilettes!
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Rues de Londres :: The Strand :: Les Rues-