Away the Pain [ ft David ☼] [Fini] - Page 2



 

Partagez

Away the Pain [ ft David ☼] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Harry J. Downcry
Harry J. Downcry

Admin
Âge : 33
Emploi : Vétérinaire
Avatar : David Tennant
Quartier Résidentiel : Whitechapel
Messages : 376
Date d'inscription : 27/09/2016

Away the Pain [ ft David ☼] [Fini] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Away the Pain [ ft David ☼] [Fini] Away the Pain [ ft David ☼] [Fini] - Page 2 Icon_minitimeVen 2 Mar - 18:25



Away The Pain

« Fake it like you love me  »

St Bartholomew's Hospital, 21 Mai 1891

De tout ce qu'Harry pouvait avoir sous les yeux, ce qui lui plaisait le moins, c'était bien l'apparence si fatigué du Home Secretary. Il songeait avec inquiétude à tout ce que cela avait pu être comme problème administratrif, toute cette gérance de la Tour. Et au fait qu'il avait du se faire blesser pour les sauver eux. Cela n'aurait absolument pas dérangé le vétérinaire de mourir seul et de ne pas faire risquer d'autres vies inutilement. Même s'il savait pertinemment l'égoïsme d'une telle décision. Cela ne revenait qu'à son choix et à sa décision propre. Il estimait être assez grand à présent pour savoir ce qu'il voulait faire, tout comme il avait décidé de devenir vétérinaire plutôt que policier. Le jeune homme entendit le profond soupir de son interlocuteur et serra silencieusement le point, ayant terminer ses longs monologues. Quel crétin avait-il pu être. Après tout, ce n'était pas un étranger aussi haut placé qui pouvait comprendre ce qui l'habitait. Ce n'était pas parce qu'il était à la tête d'un peuple qui exigeait la mort de ce démon, qu'il semblait plus intéressé que ça en sa capture. Après tout, la nuit à la Tour leur avait finalement prouvé qu'il y avait peut-être des dangers plus inquiétants et plus dangereux encore qu'un simple fou qui décortiquait des prostitués dont tout le monde se moquait. Personne ne s'intéressait aux sorts de ces femmes et cela arrangeait même certaines qu'il y ait du nettoyage à ce niveau. Harry soupira à son tour. Comme il s'y attendait, Mr Renfield fit l'étalage de compassions et de bonnes paroles moralisatrices. C'était une cruelle évidence, et le vétérinaire s'étonnait néanmoins de le voir aussi bien ouvrir des portes ouvertes. Son regard se détourna sur le côté et ses lèvres se pincèrent d'une bien sinistre manière. Il n'avait pas envie d'aller plus loin dans cette conversation.

Il n'appréciait pas particulièrement voir ses efforts d'excuses et de justifications se faire simplement balader d'un revers de la main par des paroles de bonne fée, surtout venant d'un homme aussi jeune. Harry lisait les journaux, comme tout le monde, et savait parfaitement -du moins comme tout le monde- ce qui avait amené le Home Secretary à son poste. Mais il n'en avait jamais tenu cure. Harry resta silencieux, surtout après qu'il lui ait finalement dit n'avoir besoin de rien.  Son interlocuteur se leva alors et prit appui sur le bureau pour venir jusqu'à devant lui. Le vétérinaire le trouva stupidement borné. Avant d'être un idiot, Harry était également médecin. Et à moins d'une grippe soudaine qui aurait du, au pire, l'empêcher de se battre, au mieux, le trainer au lit sur bien plus de temps que prévu; son explication ne tenait pas la route. Mais il se doutait de ne pas être assez bien haut placé dans les papiers du ministre, loin de là, pour avoir sa sincérité. Alors il se contenterait de sa pitié.

Ce fut à ce moment qu'il se rendit compte également à quel point Loban était grand homme, car il y avait très peu de personnes à sa connaissance qui pouvaient se permettre de faire ainsi jeu égal en terme de taille. Il posa amicalement la main sur son épaule tout en lui intimant de faire profil bas pendant plusieurs semaines. Il ajouta avec humour "prochains mois", se targuant que cela serait impossible à faire pour le trentenaire. Harry crissa des dents mais cela ne s'entendit pas, il resta stoïque mais brulait envie de juste partir. De toute façon, le Ministre lui demanda par la suite s'il devait faire appel à un fiacre ou à lui dire quelque chose de plus. Harry chercha dans son esprit, mais il ne trouva rien. Tout ce qu'il voyait devant lui était un homme le prenant de haut quant à sa manière de faire les choses. Certes, il ne les faisait pas bien. Mais c'était le seul chemin qu'il avait pu trouver. Poussant un long soupir, ne l'ayant à peine regarder depuis la fin de ses propres paroles depuis le début du monologue de Loban, Harry se dégagea simplement et fit, sans agressivité ni une quelconque forme de méchanceté, mais plus avec neutralité et tristesse:

- Je vous remercie mais j'ai besoin de marcher. Je vous souhaite un bon rétablissement.

Il s'en retourna alors, et sans retourner sur ses talons, le vétérinaire reprit la route jusqu'à la sortie du Parlement. Il n'avait plus rien à dire à quelqu'un dont les barrières qui les séparaient étaient bien trop importantes pour établir le moindre contact. Pas qu'il s'était senti le moindre désir de soudainement devenir l'ami du Home Secretary, Harry se savait bien assez bas pour savoir que cela ne pourrait jamais arriver. Il voulait juste se montrer reconnaissant envers quelqu'un qui lui avait sauver la vie. Mais certainement aurait-il du s'en tenir là, au lieu de partir dans une confession qui n'aurait du rester qu'à lui.

Harry marcha alors le long d'un des nombreux parcs de Londres, en chemin jusqu'à chez lui. Il ne pouvait pas courir avec ses multiples bandages, c'était bien trop dur encore pour ses membres. Alors il marcha aussi vite qu'il put, avec tout l'énergie du désespoir. Arrivé jusqu'à chez lui, Harry s'assit dans son jardin intérieur, où tous les animaux vinrent lui faire la fête avec entrain. S'allongeant sous le poids des fourrures et des plumes, il essaya d'oublier tout ce qui ressemblait au monde extérieur.

©️ plumyts 2016


Will you love me till it hurts?
Never leave me at my worst?

Break this cycle - Break this curse
We all get what we deserve
Tell me do I have your word?
Revenir en haut Aller en bas

Away the Pain [ ft David ☼] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» ~Poyo Rainyday~ [fini]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» David et Goliath [Riful]
» David Nolan | Charming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Rues de Londres :: City of London :: St Bartholomew's Hospital-