AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeMar 19 Déc - 17:10

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.


Whitechapel, ce n'est pas vraiment le genre de Ville du Grand Londres que Matthew fréquente habituellement sauf si le jeune homme avait besoin de compagnie. Et ce soir il se trouvait particulièrement seul et ce n'était que mardi... Encore trois jours avant qu'il rejoint Mary à Highclere, il espérait qu'une fois leur mariage passer la jeune femme accepterait de le suivre pour s’installer à Londres même s'il savait que Mary n'était guère attirée par la vie en ville. Les mains en poche Matthew remontait l'allée d'Abbaye de Westminster pour enfin entrer en Whitechapel. Placé sous le vent des quartiers chics de l’ouest de Londres c’est là qu’on a installé naturellement les activités de la ville qui dégageaient les odeurs les plus fortes, en particulier les tanneries, les brasseries, les fonderies, les abattoirs et, tout près du sud, le gigantesque marché aux poissons de Billingsgate, bien connu pour la langue savamment poissarde des marchandes de poissons qui y travaillaient. Un endroit où rare se font les notables surtout depuis 1888 lors des crimes de Jack l'éventreur mais à présent l'endroit était devenu plus calme... enfin presque. Quand il arrivait sur Hanbury Street, Matthew rencontrait une rouquine qui lui fit un sourire. Elle savait pourquoi Matthew était là puisque s'était elle qu'il venait retrouver chaque soir où il avait besoin de compagnie. Quand il arrivait à sa chambre comme d'habitude la demoiselle voulue voir la couleur de l'argent avant de faire quoique se soit. Lui donnant comme d'habitude celle-ci lui en réclamait davantage.

C'est plus que la dernière fois.

Faut bien survivre chéri.


Dit-elle en prenant l'argent et le rangeant dans un petit coin de la chambre avant de passer aux choses sérieuses. Quand cela fit terminer, Matthew allait quitter la chambre quand la demoiselle l'invitait à boire un verre dans une brasserie irlandaise. Pourquoi pas se disait-il après tout personne ne l'attendait. Accompagné de la demoiselle, Matthew s'installait à une table et passait la soirée à discuter et à boire avant de prendre l'initiative de rentrée chez lui. Une chose est sûre : les alcools irlandais sa se boivent facilement mais c'est une autre histoire. Marchant le long des bâtiments, Matthew rasait presque les murs cela lui permettait surtout de se maintenir pour ne pas tomber. Les yeux rivés sur le sol il ne vit pas l'homme qui venait à sa rencontre. Ne tenant pas sur ses pieds dus à l'alcool il perdit rapidement l'équilibre pour finir sa chute les fesses au sol.

Revenir en haut Aller en bas
Felix J. Adler

Admin
Âge : 34
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Quartier Résidentiel : Lambeth.
Messages : 3591
Date d'inscription : 14/09/2016

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeMar 19 Déc - 17:56



L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.

« Not even a tiny drop. »

Whitechapel, Décembre 1891.

Felix s’était égaré une nouvelle fois dans les rues de Whitechapel en allant chercher son épouse à son nouveau travail à mi-temps. Il n’avait jamais été très enthousiaste à ce qu’elle faisait désormais pour l’aider à subvenir aux besoins de leur petite famille et même s’il devait avouer que ses affaires étaient plus que florissantes, il ne pouvait s’empêcher de venir l’escorter chaque soir, pour regagner leur foyer, depuis l’agression dont sa chère épouse avait été victime. Malgré le noir de cette nuit hivernale, il portait un petit chapeau melon sur la tête, cachant sa tignasse hirsute et une partie de son visage. Il ne désirait pas être reconnu après tout. Il ne voulait pas qu’on l’aperçoive en train de se rendre dans un quartier dépravé pour ensuite entrer dans une maison close. Alors certes, il ne faisait que ramener son épouse chez eux, mais peu de gens savaient déjà qu’Amy Adler tenait l’un des bordels les plus prisés de Whitechapel malgré son ouverture toute récente. Ainsi avançait-il dans les rues, jetant des petits coups d’œil nerveux autour de lui comme s’il avait l’impression d’être épié et jugé par tous les alcooliques ou les petits brigands qui rendaient le quartier étrangement vivant à cette heure de la nuit.

Cela avait beau être le même cirque tous les soirs, cela avait beau être la même marche, le même parcours, ce trajet coûtait réellement à Felix d’un point de vue nerveux. Son pas était donc pressé et vif, son regard gris alternant entre ses pieds et les passant sur le trottoir d’en face. Il regardait donc partout, sauf devant lui. Il ne vit qu’au dernier moment l’homme arriver devant lui, qu’il se prit de plein fouet. Felix fut déséquilibré mais ne se retrouva pas sur le sol, contrairement à l’inconnu qu’il venait de percuter et qui était pourtant plus grand que lui de quelques centimètres et plus costaud. L’apparence frêle et malade de Felix aurait donc logiquement l’envoyer dans le caniveau mais ce fut l’homme aux riches habits qui y fut envoyé. L’horloger le regarda un instant, essoufflé plus par la panique que par le choc qui lui avait brièvement coupé la respiration. Rentrer dans les gens lui arrivait plus que très fréquemment et il en avait plus qu’assez que cela l’emmène à chaque fois dans des histoires pas possibles. En plus, cela allait sûrement le mettre en retard pour aller chercher son épouse – même s’il partait toujours avec beaucoup trop d’avance.

Il regarda la silhouette au sol et se mangea nerveusement la lèvre, se demandant quoi faire pour cet homme. Il se plaça discrètement à côté d’un lampadaire, comme si la lumière qui venait d’au-dessus de sa tête pouvait jouer avec l’ombre de son chapeau et cacher son visage qui culpabilisait déjà beaucoup trop d’être encore rentré dans quelqu’un parce qu’il se préoccupait de tout le reste plutôt que de devant lui. Il aurait aussi pu s’éloigner en courant, mais il n’était pas assez lâche pour cela. Et puis, il était certes endurant mais il n’était pas l’homme le plus rapide du monde. Et de toute façon, cela aurait été ridicule. Cependant, une idée plus sombre et moins innocente lui vint en tête. Il porta immédiatement la main sur là où se trouvait son portefeuille afin de vérifier qu’il n’avait pas été subtilement dérobé par l’inconnu durant leur bousculade. À son grand soulagement, tout était en place. Il rangea finalement ses mains gantées dans ses poches, s’emmitouflant dans son épais et chaud manteau sombre, cachant le bas de son visage dans son écharpe bleu nuit. Il le regarda un instant, se demandant s’il devait simplement le laisser là ou alors l’aider. Finalement, il songea à une sorte d’entre-deux :

— Vous allez bien monsieur…?

Sa voix étouffée par le tissu avait des intonations plus méfiantes que réellement inquiètes. La collision n’avait pas été si violente que cela mais une mauvaise chute était vite arrivée. Cependant, il espérait qu’il n’avait rien de grave, il ne voulait pas s’éterniser dans les rues de Whitechapel par ce froid. Il aurait néanmoins pu l’aider à se relever mais Felix était allergique à la plupart des contacts physiques, même les plus simples, comme une simple poignée de mains. Il resta donc immobile sous la lumière réconfortante du lampadaire, se remettant à lancer des coups d’œil nerveux autour de lui.
©️ plumyts 2016



       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeMar 19 Déc - 19:41

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.


Matthew ne s'attendait pas du tout à se faire bousculer par une personne même s'il faut dire que le quartier était loin d'être calme. Alors qu'il se fit entrer dedans par une personne au pas presser, il se retrouvait malgré lui au sol. Assit dans la neige, il eut le souffle coupé sur l'instant puis reprenait ses esprits quand il entendit une voix qui s'adressait à lui en demandant s'il allait bien. Au premier abord oui, il semblait de bien aller à part qu'il avait l'arrière du pantalon trempé et qu'il puait l'alcool à plein nez.

Oui... je penses...

Dit-il en regardant autour de lui. Levant son regard vers l'homme placer sous le lampadaire, Matthew ne pût pas voir son visage. Avec le peu de force qu'il avait il se relevait sur ses deux jambes puis se redressait complètement. Replaçant sa veste, il palpait ses poches mais ne senti pas par ses clés.

Oh non... J'ai... j'ai perdu mes clés.

Se penchant, il fouillait dans la neige afin de les retrouver mais appartement elle en se trouvait pas là. Malgré l'alcool, son cerveau réfléchissait rapidement avant de comprendre où devaient se trouver ses clés et celle-ci devait se trouver sur le sol de la chambre d'Anna la rouquine. Se redressant, Matthew se senti mal à l'aise sachant qu'à présent les filles allait fermée les portes.

Revenir en haut Aller en bas
Felix J. Adler

Admin
Âge : 34
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Quartier Résidentiel : Lambeth.
Messages : 3591
Date d'inscription : 14/09/2016

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeMer 20 Déc - 13:39



L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.

« Not even a tiny drop. »

Whitechapel, Décembre 1891.

Felix n’avait pas bougé de sous la lumière rassurante du lampadaire, continuant d’épier l’homme sur le trottoir enneigé et boueux de la rue de Whitechapel. Il fronça doucement les sourcils, ne sachant pas s’il devait rester ou bien partir tout de suite. Il était fatigué de ce genre de situations qui le rendait plus nerveux qu’autre chose. Il appréciait le calme et l’atmosphère reposante et familière de son atelier ou de sa maison. Il n’avait pas encore des vertiges, comme au mariage des Collins, mais il ne se sentait déjà pas bien. Le cœur battant et le regard jetant des petits coups d’œil partout. Pourtant, il parvenait à marcher dans la rue d’ordinaire, quand il s’agissait de faire juste des trajets qu’il connaissait. Et celui-ci, il commençait à bien le connaître. Et pourtant… Il avait toujours l’impression de faire des mauvaises rencontres. Bon, rien ne disait que celle-ci en était une mauvaise mais il y avait chez cet inconnu que Felix n’aimait pas. Après tout, il avait cette impression envers tous les inconnus qui rencontraient son chemin. Et l’homme aux cheveux visiblement blonds ne faisait pas exception à la règle. Il continua donc de l’épier sans rien dire bien que sentant le froid mordre le bout de ses orteils.

Cependant, une odeur familière monta au nez de Felix qui le lui fit plisser. Une odeur qu’il n’avait que trop senti. Celle de l’alcool. L’homme semblait chercher quelque chose, l’horloger devait avouer qu’il ne l’avait pas écouté. Néanmoins, le fait que l’inconnu semble éméché refroidi considérablement Felix à se décider à l’aider. Disons que Mr. Adler avait déjà eu des expériences malgré lui à gérer son épouse qui sentait parfois cette odeur dans les heures les plus sombres de leur couple. Même si cela s’était considérablement arrangé, l’odeur de l’alcool avait marqué le cœur de Felix qui ne voulait plus y être confronté, rouvrant des blessures trop douloureuses pour s’en souvenir. Cependant, il jetait pourtant des coups d’œil dans la neige, voulant voir si les clefs que semblait avoir perdu l’homme alcoolisé se trouvaient en fait non loin de lui. Mais non, malheureusement, rien ne se trouvait aux alentours de l’homme qui brassait la neige sale des pavés, empêchant de voir le possible empreinte des clefs. Felix soupira doucement et se décida finalement de faire quelque chose. Néanmoins, il ne bougea pas, se contentant de le regarder et dit d’une voix peu assurée mais légèrement agacée :

— Vous l’avez peut-être laissé au bar où vous avez bu…?

Cela sonnait presque comme une accusation. Après tout, cela ne faisait ni chaud ni froid à l’horloger si l’homme avait perdu ses clefs et qu’il ne pouvait rentrer chez lui. Le père de famille avait parfois un cruel manque d’empathie envers certaines personnes, surtout envers ceux qui foutaient leur vie en l’air pour juste de l’amusement. Et il était conscient que certains nobles n’avaient jamais connu la détresse et le manque. Alors ils recherchaient des émotions extrêmes dans la décadence et la débauche. Cela le rendait à mi-chemin entre la colère et la pitié. Mais, se disant que son épouse considérerait que l’aider à retrouver son équilibre et ses clefs était un beau geste, il ne partit pas tout de suite. Il se contenta de soupirer.

— Vous pouvez au moins vous relever ?

Felix voulait bien faire un effort pour l’aider mais il n’en ferait aucun qui engagerait tout contact physique.
©️ plumyts 2016



       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeMer 20 Déc - 15:06

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.


Matthew n'était pas un alcoolique non il profitait de la vie et surtout prenait du beau temps. Dans cette ville il n'y avait pas grand-chose à faire à part bosser et regarder le temps défilé sous son nez. Mais être à ce point c'était la première fois que cela lui arrivait et sans doute la dernière enfin, il l'espère.  Agenouiller sur le sol, Matthew brassait la neige qui fondait entre ses doigts gelés à la recherche de ses clés mais bien entendu elle ne se trouvait là. L'homme inconnu s'était joint à lui un court instant avant de s'éloigner de lui. Mais c'est dans une fraction de clairvoyance que Matthew compris où elles se trouvaient. S'asseyant sur le sol, il ne pouvait pas être plus crasseux qu'il ne l'était, Matthew passait sa main dans ses cheveux pour les replacer en arrière en réfléchissant comment les récupérer. C'est alors que l'homme s'adressait à lui en annonçant que sans doute il avait laissé ses clés au bar où il avait bus qu'il se mit à rire. Un rire plutôt nerveux étant donner la situation à laquelle il se trouvait.

Non... ce n’est pas vraiment dans un bar que je les ait oublié.

Répondit-il à l'homme qui demandait s'il pouvait se relever. Oui sans doute qu'il y arriverait, et ne voyant aucune aide porter par celui-ci Matthew prenait appuyé sur ses mains, il se hissait sûrs ses jambes avant de se redresser complètement debout. Dans un geste instinctif il passait la main sur sa veste mais voyant l'état boueux de son pantalon on pourrait imaginer qu'il revient des champs. Regardant l'homme, Matthew poussait un soupire.

Mes clés je les aie oublié... dans un bordel !

Ou plutôt dans la chambre d'une demoiselle enfin il l'espère de toute façon il ne voit que là où il aurait pu les perdent.

Revenir en haut Aller en bas
Felix J. Adler

Admin
Âge : 34
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Quartier Résidentiel : Lambeth.
Messages : 3591
Date d'inscription : 14/09/2016

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeJeu 11 Jan - 10:22



L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.

« Not even a tiny drop. »

Whitechapel, Décembre 1891.

Felix regarda l’homme dans la neige avec pitié et dégoût en même temps. Il ne comprenait pas comment on pouvait en venir à un tel point de débauche juste pour s’amuser. L’horloger avait toujours été quelqu’un qui souhaitait garder le contrôle sur sa vie, ses gestes, ses sentiments. Même si les résultats n’étaient au final que rarement là, il souhaitait cependant essayer de mettre toutes les chances de son côté. Et s’enivrer était bien la dernière chose à faire. Il avait vu que ce que l’ivresse pouvait faire faire ou dire, il l’avait vu dans sa propre demeure. C’était pour cela qu’il avait une vision si négative de la chose. Alors, il était conscient que sa femme ait eu des raisons de lâcher prise au moyen de l’alcool mais il doutait sérieusement qu’un homme avec de tels vêtements ait réellement besoin de s’enivrer pour oublier. Après, jugeait-il peut-être un peu rapidement. Mais il ne se sentait pas la patience d’en faire plus pour le jeune inconnu qui bégayait dans la neige. Il soupira doucement et continua de le regarder, se demandant quelle allait être la prochaine surprise ou quand est-ce qu’il allait retrouver ses clefs. Si elles étaient bien à proximité.

Cependant, l’inconnu lui annonça qu’il n’avait guère perdu ses clefs dans un bar. Felix fronça doucement les sourcils, ayant soudainement peur de l’endroit où se trouvait le fameux trousseau. Il se gratta pensivement son bouc, continuant d’observer l’homme en train de se relever tout seul, l’horloger n’ayant pas bougé de dessous son lampadaire. L’inconnu, qui semblait faire partie de la haute noblesse en regardant ses vêtements, passait facilement pour une de ces personnes sans le sou qui aurait trouvé de vieux habits d’aristocrates dans les poubelles de Westminster. Autant dire qu’il passait inaperçu dans Whitechapel avec son pantalon crotté même s’il n’était pas à l’abri de voyous qui voudrait venir lui arracher les boutons dorés de sa redingote. Cependant, une fois sur ses jambes bien que chancelant, l’homme eut un brusque que regain de mémoire et déclara avoir perdu dans un bordel. Felix, suite à cette déclaration, resta légèrement bouche-bée. En plus d’être ivre, il était allé dans une maison de passe ? C’était donc ce genre de personnes, les clients de l’établissement d’Amy ? Non, impossible. Les gardes du corps à l’entrée n’auraient jamais fait rentrer quelqu’un d’éméché et il n’avait pas souvenir que de l’alcool soit proposé dans l’enceinte du bâtiment justement pour éviter les ivrognes. Felix secoua alors la tête.

— Vous irez tout seul récupérer votre trousseau mon brave. Je ne mets pas les pieds dans les maisons closes.

Pour une fois, il n’avait pas trop bégayé. Peut-être était-ce parce qu’ils étaient que tous les deux et que l’homme n’était pas en mesure de lui faire quoique ce soit ? Felix n’avait pas confiance pour autant mais il ne se sentait pas, pour une fois, en danger immédiat. Ainsi, il regarda l’homme une dernière fois, mais ne bougea pas, attendant presque que ce soit lui qui parte en premier.
©️ plumyts 2016



       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitimeJeu 18 Jan - 10:44

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur.


Matthew n'était pas le genre à se comporter de la sorte. Non d'habitude il fessait attention à la façon de se tenir, il pesait chaque mot qu'il allait dire et comment s'exprimer une éducation très rude que lui avait prodiguée sa gouvernante mais aussi son père. Et sa mère dans tout cela ? Elle avait son mot à dire quand son père n'était pas là. Mais si le Duc aurait été présent en cet instant il ne se serait point gêner de sermonner son fils malgré son âge avancer. Mais en ces derniers jours, Matthew avait difficile et l'alcool était le seul moyen pour y faire taire de vieux souvenir. Il savait que son comportement lui donnait une mauvaise image de lui, même s'il n'en était pas conscient totalement vu que l'alcool avait déjà bien fait son effet. Debout sur ses deux jambes il regardait l'homme devant lui qui n'avait pas bougé ne fuse que quelque centimètre de son lampadaire. Au-dessus de sa tête quelque papillon de nuit volait autour de la lumière comme s'ils essayaient de pénétrer à l'intérieur du globe en verre. Fixant l'homme, Matthew lui avait répondu qu'il avait oublié ses clés dans un bordel et il faut avouer qu'il en était pas très fier d'ailleurs il avait même entre aperçus sur le visage de l'homme un signe d'écœurement et cela Matthew n'allait pas lui en vouloir intérieurement il se dégouttait lui-même mais cela était le seul moyen s'il désirait calmer ses pulsions de désir charnel. À la suite de sa réponse, l'homme lui annonçait quelque peu sèchement qu'il ne l'accompagnerait pas dans une maison close parce qu'il n'y mettait jamais les pieds. Cette réponse tirait un sourire à Matthew mais sans pour autant juger cet homme après tout chacun avait son libre choix.

Oh vous n'avez pas besoin d'y rentrer...

Lançait-il sur un ton amuser d'ailleurs il se demande si on le laisserait rentré à nouveau dans l'état qu'il était. Lui jetant un dernier regard, Matthew se mit en marche en direction du lieu où il avait perdu ses clés mais arriver devant la porte bien entendu on lui refusait l'accès.

Allez... je ne veux que simplement récupérer mes clés.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Empty
MessageSujet: Re: L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Et tu bois cet alcool brûlant comme ta vie. »
» Le foie à ses raisons que l'alcool ignore...{PV Raynox}
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Retour au XXIe siècle :: Archives :: RP Déchus-