AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation. Ven 26 Jan - 12:13



Winter is not a season, it's an occupation.

« Dans une réception, ne dites jamais du mal de vous-même. On s'en chargera quand vous serez parti »

26 décembre 1891

Georgina dansait d'un pas léger et Matthew avait l'impression de voler avec la jeune femme. Il faut le reconnaître qu'elle était une partenaire très agréable et l'on voyait qu'elle avait l'habitude de valser. Ne connaissant pas le partenaire e face de vous était toujours difficile à se lancer mais avec Georgina, Matthew n'eut aucun soucie à se faire. Il guidait la jeune femme au rythme de la musique tout en prenant soin de ne pas bousculer les autres danseurs qui se trouvaient autour d'eux. Matthew avait très peu l'occasion de danser donc s'il le pouvait il sautait toujours sur l'occasion de le faire surtout s'il tombait sur une très bonne partenaire. Sa fiancée Mary Forsyte, elle détestait la valse elle se plaignait toujours d'avoir la tête qui tournait donc le plus souvent il se contentait de regarder les gens sauf quand sa très chère Élise Courtenay était présente il n'hésitait pas un instant à l’entraîner avec lui sur la piste de danse et de valser jusqu'au moment où les musiciens décidèrent de clôturer la soirée.

Quand la musique prit fin, Matthew fut surpris sans pour autant le montrer. Oui, toute bonne chose a une fin mais Matthew n'avait l'impression d'avoir valsé que peu de temps avec Georgina. La regardant le souffle cour Matthew se doutait que la comtesse avait besoin de reprendre ses esprits surtout ficelés comme elle l'était dans cette ravissante robe qui lui allait parfaitement comme si elle lui avait été cousue sur elle. Georgina annonçait à Matthew être un excellent danseur ce qui était plaisant à entendre.

Je vous remercie Comtesse, et permettez-moi de vous retourner le compliment.

Dit-il en lui baissant la main et en levant son regard vers le sien. Quand elle lui fit annonçait de lui soumettre une requête, Matthew fut curieux et se demandait ce que la comtesse allait lui demander. Et alors que celle-ci lui demandait de lui tenir compagnie le temps de retrouver son mari, un sourire se dessinait sur les lèvres de Matthew.

Je n'ai jamais eu de requête aussi plaisante que celle-ci.

Répondu-il avant d'offrir son bras à Georgina et de quitter la piste de danse pour rejoindre le salon où ils se trouvaient quelque temps plus tôt.

©️ plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin
Âge : 31
Emploi : Héritié du compte de York. Fabricant de jouets et autre objet en bois.
Informations : Fils du comptes de York ☞ Il à perdue sa mère alors qu'il avait 7 ans ☞ Sa sœur ainée est morte l'an passé, en mer ☞ A une jeune sœur qu'il n'arrive pas à aimé et tiens pour responsable de la mort de sa mère ☞ Fiancé de force à une bourgeoise Londonienne (Maddie), qu'il va épouser en octobre 1891 ☞ Froid, hautain, rustre d'apparence, c'est en réalité un homme au cœur d'enfant et à l'âme déchiré ☞ Il fabrique des jouets et divers autres objets, en bois principalement, pour le plaisir. Même s'il en vends parfois ☞ C'est un homme en réalité très simple et qui aime les choses les plus simple de la vie ☞ Le manoir familiale de York lui manque, ses grand champ l'entourant surtout ☞ Vit au jour le jour ☞ Il ignore même son orientation exacte. Si les hommes ou les femmes l'attire. Peut-être les deux en réalité ☞ C'est un noble, mais qui à le coeur sur la main. L'argent n'est qu'un moyen de pouvoir pour la plupart, pour lui c'est juste un moyen d'être généreux ☞ Il aime parfois aller dans les bas quartiers distribuer des jouets, gratuitement ou contre une petite pièce, par principe aux gamins des rues ☞
Avatar : Tom Hiddleston
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 349
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation. Ven 26 Jan - 19:06



Winter is not a season, it's an occupation.

« Show must go on ! »

26 décembre 1891

Bartholomew s'était comme à son habitude fait assez discret sur son entrée. Surtout, que le nouveau marié était seul à cette petite sauterie organiser par son ami de toujours. Certains trouverait cela étrange. Mais Maddie aimait être seule parfois, pour écrire. Aurora n'avait pas non plus souhaité l'accompagner. Ce qui avait surpris le jeune lord, elle qui raffolait des soirées de ce genre. Mais elle avait rendez-vous pour dîner avec des amies à ses dires. Après tout, elle était assez grande pour savoir quoi faire et vivre sa vie seule. Même si Barth lui avait confié d'être prudente. Sa relation avec sa jeune sœur était assez paisible depuis le mariage. Cela ne durerait pas, il en était sûr, cela avait toujours été ainsi. Ils finissaient toujours par se bouffer le nez à un moment où à un autre. Maddie avait déjà pu faire le tampon entre les deux maintes fois. L'homme avait promis de faire des efforts et pour le moment, ils payaient. Il croisa le regard de Georgiana A. Württemberg alors qu'elle semblait s'intéresser à un autre homme, qu'il n'avait pas l'honneur de connaître. Un simple geste de tête rapide suffit pour la saluer avant qu'il ne fonde plus loin. Il avait évidemment rapidement remarqué Loban, mais celui-ci semblait occupé également. Même s'il était bien la seule personne à qui Collins avait envie d'adresser la parole ce soir, il n'allait pas le déranger. Occupant son esprit ailleurs, il regarda la demeure plus en profondeur, tel le piquet qu'il était souvent lors de ses soirées. Ses mains sagement dans son dos, droit et fière, le nez le vers le plafond, il s'occupait tout en s'émerveillant des décorations. Bartholomew avait toujours été un rêveur, toujours dans un autre monde que celui sur lequel il marchait, il aimait être déconnecté du reste. Cela le rendait unique en son genre disait parfois Madelyne. Une voix familière le sort alors de ses pensées. Rabaissant son visage pour croiser les yeux pétillants de Loban. Il fut ravi de le voir dans une telle joie.

« Loban, mon tendre ami. Penses-tu vraiment que j'aurais manqué ta soirée. Voyons. Maintenant que nous nous sommes retrouvé. Je ne te lâche plus. »

Plaisante Barth, plus enclin à bavarder avec l'homme. Un peu inquiet cependant des présentations qu'il souhaite faire. Un regard vers les demoiselles qu'il a quitté, un des visages lui semble connu. Était-elle au mariage ? Peut-être. Sans plus tarder au vu des yeux de chien battu de Loban, Barth indique d'un geste qu'il est prêt à le suivre. Défaisant ses mains de son dos, il amorce un premier pas pour suivre l'homme vers les deux femmes. Les quelques pas qui les séparent laissent le temps à Wesley de se rendre compte du bonheur qui irradie son ami. Lui qui semblait si terne à son propre mariage. Le voilà rayonnant comme un soleil.

« Mesdemoiselles. »

Laisse entendre Bartholomew alors que les deux hommes arrivent à leur hauteur. S'inclinant légèrement pas respect et politesse. Une main sur son torse, il reste muet le temps que Loban présente alors les visages méconnus. Dire que Barth voulait se faire discret, cela semblait manqué. Mais si c'était pour être en charmante compagnie, il ne regrettait pas d'avoir suivi son ami.
©️ plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation. Lun 29 Jan - 0:11




Winter is not a season


Manoir Renfield, 26 Décembre 1891


Friedrich fut agréablement surpris lorsque Joséphine accepta son invitation. Il avait certes espéré une réponse positive de sa part, mais il avait eu des doutes quant à ce qu'elle accepte de l'accompagner. Il avait pensé que peut être Joséphine aurait hésité à passer un moment seul avec un homme qu'elle venait tout juste de rencontrer. Friedrich n'étais pas un homme dangereux, mais cela était loin d'être sécuritaire de partir comme ça, avec un parfait inconnu. Joséphine ne connaissait rien de lui ou de ses intentions vis-à-vis d'elle, elle ne pouvait donc pas savoir avec certitude à quel genre d'homme elle avait à faire. Une part de Friedrich avait très envie de rappeler à Joséphine son manque de jugement et de prudence, mais comme il était un opportuniste avant tout, il n'en fit rien et décida de plutôt en profiter à son maximum. Joséphine quant à elle, s'était accrochée à son bras et cette dernière semblait avoir beaucoup de choses à dire, ce qui fit sourire le duc qui ne pouvait faire autrement que d'écouter la jeune femme avec le plus grand intérêt. En toute franchise, le duc en avait que faire de l'endroit où ils iraient tant qu'il pouvait se retrouver seul avec la jolie rousse. Il n'émit donc aucune protestation face aux suggestions de la Française. Friedrich fut cependant soulagé de ne pas devoir aller braver le froid hivernal qui devait sans doute régner dans les jardins de Loban. Le salon était celons lui la meilleure option et Joséphine devait sans doute penser la même chose que lui, car cette dernière l'entraîna là-bas sans réellement attendre de réponses de sa part. Impatient à l'idée de se retrouver seul avec Miss. Morel, c'est avec le plus grand des sourires que Friedrich suivi docilement la jeune femme dans la pièce.

Une fois dans le salon, Friendrich extirpa son bras de la poigne de Joséphine pour mieux glisser sa main délicatement au creux de son dos et la pousser tout doucement en direction d'un fauteuil luxueux. Il les débarrassa ensuite de leur fardeau en déposant l'assiette que tenaient la jeune femme et son plateau près du fauteuil avant de prendre deux flûtes de champagnes, une pour lui et une pour Joséphine. Friedrich s'approcha de la jeune femme de sa démarche élégante avant de s'arrêter et comme il n'y avait que quelques centimètres qui les séparaient, son corps frôlait presque le siens. Joséphine n'était pas très grande comparativement au duc et ce dernier devait baisser la tête pour plonger son regard dans le siens lorsqu'il lui tendit son breuvage. « À la vôtre Miss Morel. » Dit-il sur un ton presque suave avant de faire cogner sa flûte de verre contre la sienne dans un discret tintement. Sans quitter la Française du regard une seule seconde, le duc pris une longue gorgé de ce nectar fruité avant de passer une langue rosée sur ses lèvres pleines et humides dans un mouvement presque obscène. Dans ses yeux verdoyants, brûlait un brasier des plus envoutant. Suspendue dans sa contemplation, Friedrich détailla dans ses moindres détails ce visage de poupée qu'il aurait tant désiré pouvoir caresser ne serait-ce qu'un instant du bout des doigts pour en apprécier la douceur de sa peau. Il imaginait d'ailleurs ses douces lèvres y courir à la recherche de soupirs qui ne seraient que musiques à ses oreilles. Friedrich dût détourner le regard malgré lui lorsque ses yeux sombres s'attardèrent sur les lèvres tentatrice de la rouquine, car tout ce à quoi il pouvait penser était de croquer à pleine dents dans ce fruit défendu.

Malgré l'envie, Friedrich devait se montrer patient pour ne pas l'effrayer. Il aurait tout le loisir de la découvrir plus tard, ou du moins, il l'espérait. Il se racla donc la gorge et se gifla mentalement histoire de reprendre ses esprits avant de se reculer et s'asseoir. Un bras allongé sur le dossier du fauteuil, tout dans la posture de Friedrich inspirait une nonchalance des plus provocatrice, mais il en avait cure. Il n'avait aucune envie de jouer les aristocrates pincés et ennuyeux. C'est donc avec un sourire énigmatique et joueur coller au coin des lèvres, qu'il donna deux ou trois, petite tapes sur le coussin histoire d'inviter Joséphine à s'y asseoir. « Venez donc me rejoindre Miss Morel que l'on puisse discuter plus confortablement. Je dois aussi admettre qu'aussi belle soit la vue d'ici, je préférerais de loin l'admirer de plus près... » Dit-il d'une voix grave et séductrice en laissant trainer de nouveau son regard désireux sur la silhouette de la jeune femme avant de lui sourire le plus innocemment du monde. Il avait presque l'air d'un gamin lorsqu'il souriait comme ça, et parfois, on pouvait presque en oublier cet esprit lubrique qui se terrait dans un coin obscur de son âme et qui ne cherchait qu'à sortir et dévoré sa proie.«Si vous commencier par me parler de vous ainsi que de l'endroit d'ou vous venez ? » Avait-il suggérer gentiment à la jeune femme et ce, bien que ce ne soit pas ce qui l'intéressait réellement. Il attendit ensuite sagement que cette dernière se décide enfin à le rejoindre, tout en dégustant son champagne.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation.

Revenir en haut Aller en bas

Sujet commun ▬ Winter is not a season, it's an occupation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Rues de Londres :: Westminster :: Quartiers Résidentiels Luxueux-