AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Admin
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 337
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Sam 1 Oct - 11:24


Amy S. Adler & Indianna Peters
La matinée avait été bien longue, plus qu'à ses habitudes. À vrai dire, Indianna n'avait presque pas dormi. Ayant demandé son après-midi à Miss Bolton pour une course personnelle en ville. La roussette avait décidé de compenser les heures de travail qu'elle ne ferait pas, en les prenant sur ses heures de sommeil. Son visage était fatigué, ses cheveux en bataille et a tressé qu'elle avait fait plutôt dans la matinée n'avait plus fière allure. Mais qu'importait. Miss Bolton venait de lui donner congé pour son après-midi. Et Indianna avait couru au-dehors du bordel. Prenant juste le temps de récupérer de quoi payer ce dont elle désirait. Où aller ? Elle ne le savait pas vraiment à vrai dire, elle avait eut vent d'une boutique dans les beaux quartiers qui seraient comblés, on envie. Son sourire n'avait d'égale que ce petit soleil qui peinait à s'ancrer dans la brume de la ville. Son cerveau tournait à mille à l'heure, faisait-elle le bon choix ? Ne cédait-elle pas à une envie soudaine ? Elle n'avait pas beaucoup de sous et elle avait déjà une robe de ville plus correcte que celle qu'elle portait là. Même si cette fameuse robe n'avait déjà plus fière allure. Mais au moins plus que celle-ci. Plus la peine de réfléchir ses pas rapides la guidait au travers des rues de Londres à la recherche de cette boutique. Elle avait le nom en tête, elle faisait parfois des rabais à la tête du client, on disait. Indy espérait au moins pouvoir s’offrir une petite robe, même pas bien belle mais au moins propre et non déchirer.

Après plusieurs longues minutes de marche, peut-être une heure, elle trouva la boutique. S'arrêtant face à la belle devanture, elle hésita un instant à faire demi-tour. Ses mains se serrant sur cette petite bourse peu remplie avec tout ce qu'elle avait. Elle n'avait jamais rien voulu dans sa vie, jamais elle n'avait désiré une chose qu'elle n'avait pas, si ce n'était une petite douceur en passant devant la boulangerie. Mais elle n'y avait jamais cédé. Alors peut-être que pour une fois, elle pouvait bien céder à cette envie qui lui rongeait l'échine. Une profonde inspiration plus tard, elle posa sa main sur la poignée fraiche et entra dans la boutique. Le son d'une petite cloche agréable, alors, se fit entendre. Mal à l'aise Indiana leva les yeux comme surprise par le son. Son regard se posa sur les alentours, sur les belles robes présentées ici et là. La couturière avait du talent, cela, on ne pouvait le nier. Mais cela semblait déjà bien hors de portée des quelques sous de la jeune fille. Qui alors que la porte se referma osa à peine entrer plus. « Bonjour, il y a quelqu'un ? » Demanda-t-elle alors d'une voix timide et tremblante. « Je viens pour un renseignement. » Que faisait-elle ici, elle se le demandait bien. Ce monde n'était pas le sien, elle ferait mieux de partir avant qu'une bonne âme lui réponde. Mais sa curiosité alors piquée au vif fit que sans réellement s'en rendre compte, elle avait déjà fait plusieurs pas dans ladite boutique. Ses yeux clairs se posant déjà sur plusieurs magnifiques robes qui lui donnaient des palpitations, s'imaginant un instant dans l'une d'entre elles au bras de cet homme. Ses doigts se posant sur le tissu doux de l'une d'elles, le caressant avec délicatesse comme s'il était prêt à se briser sous ses doigts rudes.
618 mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravensburg.forumgratuit.org/
avatar

Admin
Emploi : Couturière/Maquerelle
Informations : ♦️
♦️ Ma Fiche de Présentation
♦️ Mes Liens
♦️ Mes Rps

♣️♣️♣️
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs. ⊹ Femme de Felix J. Adler. ⊹ A ouvert récemment un bordel de luxe dans un vieil hôtel rénové de Whitechapel.
Avatar : Eva Green
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 2641
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Sam 1 Oct - 15:30



T'accorder ton souhait.

« Ta Bonne Marraine la Fée. »

The Strand, 1890.

Dans l'arrière boutique, tout n'était que calme. Des tapisseries rougeâtres luisaient entre soie et coton, des volettes se serraient sur un cintre à la lueur d'une petite ampoule. Un antre très confortable à première vue, où Amy aimait se perdre pour créer ses robes. A cet instant précis, elle n'avait pas de commandes particulières, c'est pour cela qu'elle en profita pour rajuster un nouveau pantalon pour son mari. Se prélassant du même temps sur le canapé, la belle couturière écoutait vaguement les airs classiques du gramophone qu'elle s'était offert depuis peu. Cela était toujours plus agréable que les cliquetis de son holorge murale -n'en déplaise à son époux. Elle venait de sortir de sa pause déjeuner, l'après-midi reprenant son cours de la manière la plus lancinante qu'il soit. Quand le piano entama d'une valse à l'entrain mélancolique, un souvenir fusa dans l'esprit de la demoiselle. Un jour, en rentrant chez elle, Amy avait croisé une bien étrange petite adolescente dansant sous la pluie. La curiosité n'eut pourtant pas le temps d'en savoir plus, car il se faisait tard. Serrant son parapluie contre elle, la couturière n'avait pu que rentrer chez elle. Mais qu'aurait-elle pu faire de plus ? Ce n'était pas dans ses manières que d'arrêter les passants pour les questionner. Mais de plus loin encore, la fille lui avait ranimé des souvenirs encore plus lointain. Des mémoires de campagne, où la pluie était synoynme de jeu dans l'herbe, écharpe au cou.

Ce ne fut que la clochette qui la retira de ses pensées, tandis qu'elle posa le pantalon sur la table basse -après avoir bien sur réassurer la prise du fil dans le chat de l'aiguille. Sortant nonchalamment tout en écoutant les questions de la nouvelle cliente, un regard à celle-ci lui fit froncer les sourcils. Que le destin lui semblait bien malicieux. Souriant alors avec une tendresse toute honnête, Amy ne put s'empêcher de l'observer de bas en haut. Ses traits étaient clairement tiré et la fatigue se lisait sur son visage comme un livre ouvert -passez moi l'expression. Sa robe était ce qu'il y avait de plus simple, et déjà l'oeil aguerri d'Amy pouvait savoir où placer correctement de nouveaux tissus afin d'en faire une plus évidente oeuvre d'art. La petite n'était clairement pas du beau monde. S'approchant de son comptoir, Amy ouvrit un cahier de commande où était déjà noirci des centaines de pages.

- Je suis là, Amy Adler, ravie de vous rencontrer.

Elle lui tendit alors la main. Même si la sympathie y était des plus sincères, elle avait besoin de davantage d'informations sur cette fragile créature. Son regard avait quelque chose de trop pure et innocent pour être une fille des rues, femme nocture de joie. Peut-être était-elle une servante ? Elle avait besoin de sentir la texture de sa paume afin d'identifier le type de travaux qu'elle faisait dans la vie au delà de sa boutique. Par la suite, Amy jeta un coup d'oeil aux gracieuses robes que la rousse regardait avec envie. C'était des robes de la haute société, à la parure de perles qui descendait tel une ceinture sur les hanches, un corset à la soie si douce qu'on ne sentait à peine qu'elle vous coupait la circulation du souffle. Cependant, ce n'était pas de ça dont avait besoin la demoiselle. Amy pouvait le sentir, son intention n'était pas d'enflammer les podiums, mais juste de se faire plaisir. Ce n'était pas difficile à devenir, c'était ce que toutes femmes désiraient au fond de cet immense pot-pourri que pouvait être Londres. Juste se faire plaisir, et peut-être séduire quelques plus hautes personnes pour qui notre coeur battait la chamade.

- Quel renseignement cherchez-vous ? Et, si je puis me permettre, que faites-vous dans la vie ? Je n'ai encore jamais vu quelqu'un dans votre genre entrer chez moi.

Non pas de femme sans le sous, cela va sans dire. Mais bien plus que cela, une innocente. C'était presque antinomique avec sa visible condition. Une jeune Justine à qui rien n'était encore arrivé, c'était en tout cas la première impression qu'elle renvoyait. Cherchant alors sous son comptoir, elle en ressortit une sorte de catalogue. Non pas de photos, chose encore trop cher pour elle, mais de ses propres dessins. On pouvait d'ailleurs reconnaître quelques unes de ses créations aussi bien sur le papier que sur les présentoirs. Lui tendant le livret avec un sourire, Amy attendit.

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/
avatar

Admin
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 337
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Lun 3 Oct - 19:02


Amy S. Adler & Indianna Peters
Les pas résonnant des talons se firent moins étouffer alors. Mais la rousse mit un temps à détourner le regard de la robe qu'elle touchait avec soin. Son visage d'ailleurs s'y prit en deux temps pour faire face à la femme qui apparut de l'arrière-boutique. Un premier regard suivit d'un sourire comme si de rien n'était. Puis un second mouvement de tête plus vif cette fois-ci, suivit de près du premier. Le sourire de la belle rousse se perdit alors, timide soudainement face à cette femme. Et quelle femme. Sa droiture, ses traits creux. Ses cheveux qui semblaient longs, attachés soigneusement, aussi noir que l'ébène. Son teint pâle, qui faisait ainsi ressortir le rose de ses lèvres. Quelle beauté, quelle élégance. Effroyable tant cela était vrai. Indianna, alors, baissa son visage. S'approchant de la femme et du comptoir où l'élégante femme patientait de connaitre sa requête.

« Ravis également. Indianna... Indianna Peters. »

La voix de la jeune fille était hésitante, peu claire et assurée. Mais elle releva son visage comme pour se donner plus d'assurance face cette dame qui l'intimidait plus qu'elle ne l'aurait souhaité. Un regard vers la main tendue et Indianna s'empressa alors de la serrer sans manière aucune. Retrouvant un instant son petit sourire gêné. Ce monde n'était pas le sien et cette madame Adler ne faisait que le confirmé alors. D'une main Indy, alors, chercha à replacer une mèche de cheveux qui lui chatouillait l'épaule. Mais son geste la mit davantage mal à l'aise. Se rendant compte alors de l'état de sa coiffure. Elle était partie si vite du bordel qu'elle n'avait pas fait attention à sa tenue et encore mois à sa coiffe. Sa tresse n'en était guère plus une. Détacher ses cheveux ici, laisser la poussière qu'ils emprisonnes souiller les robes, non. Même si cela devait lui valoir d'être plus présentable, tant pis. Elle se contenta alors de repousser juste la mèche en arrière. Les questions de la couturière la sortirent de ses pensées.

« Je... Je suis servante dans une maison. »

Pas besoin de divaguer là-dessus. Puis cela suffirait à la femme, non. Indianna n'avait pas honte de son métier et encore moins su bordel où elle vivait et travaillait. Mais disons que le regard des gens était évocateur alors qu'elle laissait ses mots échappés. La roussette avait du mal à garder la tête levée et ses yeux fixer dans ceux de la femme, intimidante. Elle savait cela plutôt impoli et voulait faire bonne impression alors elle inspira grand et poursuivit.

« J'aimerais, si possible une robe. »

Évidemment idiot, tu ne vas pas demander du pain à une couturière... Se dit-elle alors intérieurement. Avant d'ajouter plus assurer.

« Mais je n'ai pas beaucoup d'argent. J'aurais aimé savoir ce qui serait possible d'avoir avec ceci. Je vous pris. »

Ses mains rugueuses, alors, plongèrent de nouveau dans l'une des poches cousues dans sa robe claire. La bourse retentit à peine l’effleura-t-elle alors. Indianna n'avait que peu la notion de l'argent, ne le côtoyant que très rarement. Mais ses quelques sous là, étaient tout de même d'une certaine importance, elle le savait, elle l'économisait depuis des années. Et même si elle en avait dépensé un peu pour quelques fusains et autres outils pour ses dessins. Malgré un salaire très pauvre, vu qu'elle était nourrie et loger, elle savait ses quelques économies d'une importance certaine. Peut-être n'était-ce rien au final au regard de cette femme, qui semblait vivre dans un autre monde que le sien. Mais au moins Indianna serait très vite fixée sur ses attentes et leurs réalisations.

« Je comprendrais si cela est trop peu. »

Finit-elle par dire, son regard claire plongeant dans celui tout aussi claire de la femme. Déposant alors la bourse de vieux cuire sur le comptoir ouvert, prête à être déversée.
675 mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravensburg.forumgratuit.org/
avatar

Admin
Emploi : Couturière/Maquerelle
Informations : ♦️
♦️ Ma Fiche de Présentation
♦️ Mes Liens
♦️ Mes Rps

♣️♣️♣️
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs. ⊹ Femme de Felix J. Adler. ⊹ A ouvert récemment un bordel de luxe dans un vieil hôtel rénové de Whitechapel.
Avatar : Eva Green
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 2641
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Mar 4 Oct - 11:39



T'accorder ton souhait.
« TA BONNE MARRAINE LA FÉE. »

The Strand, 1890.

Amy n'eut pas à ressentir longtemps la texture poreuse des mains de la jeune Indianna pour en savoir long sur ses compétences. Un nom par ailleurs très étrange et peu commun aux oreilles de la demoiselle. Avant même qu'elle n'ait eu le temps de dire son véritable métier, la couturière pouvait déjà le deviner. La poussière dans les cheveux de la rouquine était visible d'ici, même si Mrs Adler n'avait jamais été une femme très soigneuse sur le ménage de sa maisonnée. Curieusement, elle semblait portée aucune attention au livret que lui avait tendu la couturière. Le reposant alors sur le comptoir, toujours près de la cliente si jamais elle voulait le consulter, ses doigts prirent la bourse de cuir. Son poids était proche du néant, et le son qui en sortait ne pétillait que peu d'étincelles. Ses moyens suivaient son apparence, et ceci emplit Amy d'un calme soudain. Elle ne pouvait s'empêcher de frissonner d'horreur en s'imaginant à sa place et s'empressa aussitôt de faire un devis dans sa tête. Elle fit couler les pièces sur le bois lustré et en compta rapidement le nombre. Ce ne fut pas long à faire. Retirant alors la moitié des pièces, une somme misérablement pauvre, la couturière rangea le reste et rendit la bourse de cuir à la demoiselle sale. C'était pratiquement du travail gratuit. Mais Amy songeait qu'il y avait très certainement toutes les économies de la pauvresse dans cette bourse, peut-être tout ce qu'elle avait gagné en plusieurs mois de durs labeurs. Mrs Adler n'était peut-être pas un parfait modèle de bonté, trop facilement névrosé par la peur des belles femmes, mais elle n'en restait pas moins une femme sensible.

- Ne faites pas cette tête, cela ne sierra pas à votre nouvelle parure. Quel couleur vous préférez ? Un bleu roi ou un pastel conviendrait parfaitement. Voulez-vous que cela reste discret ou c'est pour une occasion particulière ?

Récupérant le catalogue de vêtement, la jeune femme en passa les pages jusqu'à arriver aux dernières, où se trouvait regroupé toutes les différentes teintes de tissus qu'elle pouvait posséder. Avec un peu de chance, peut-être avait-elle déjà faite la robe qui lui faudrait. Sortant de derrière le comptoir, elle descendit la marche qui fit soudainement d'elle une petite femme. N'atteignant pas le mètre soixante, il était plutôt facile de comprendre sa jalousie perpétuelle. Prenant un mètre de couture dans la poche de son tablier, elle fit le tour d'Indianna et nota sur un papier les différentes mesures dont elle aurait besoin. La taille, les hanches, la hauteur, très important. Par chance, elle semblait possédé un corps utile à toutes les robes, il ne serait pas difficile d'en récupérer une déjà faite pour la raccourcir, ou la rendre plus longue, refermer davantage les ceintures ou raffermir le col. Toute sourire, elle s'imaginait déjà quelques volettes à rajouter qui ne lui prendrait pas plus de dix minutes, et qui pourrait toujours rajouter un sourire supplémentaire sur cette poupée de chiffon.

- Selon ce que vous voudrez, j'irai voir dans ma réserve...peut-être que j'en aurai déjà une toute prête. J'en fais parfois en avance pour me reposer plus tard. Sinon, j'en ajusterai une qui sera prête dans pas même une heure !

Retournant derrière le comptoir, sa tête prit des sommets à nouveau acceptable et elle griffonna sur le papier les dernières données qu'elle avait récupérer de sa mesure tout en attendant les réponses de la demoiselle. Ce sera très certainement la couleur qui décidera de tout, songea-t-elle. Dans ses cartons se trouvaient un très beau coton qui filait à merveilles et possédaient la douceur incontestée de la soie. Par chance, il était également très peu cher et remplacer la rugosité habituelle du coton de travail. Certainement que la jeune adolescente n'en ferait pas grand cas.

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/
avatar

Admin
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 337
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Sam 8 Oct - 15:49


Amy S. Adler & Indianna Peters
Le regard Clair d'Indiana ne prit pas la peine de se poser sur le livret tendu par la femme. Préfèrent s'assurer de ce qui lui était possible d'obtenir avec ses maigres économies en un premier lieu. Suivant scrupuleusement les mouvements que la femme faisait avec sa petite bouse de cuire déjà bien use par le temps. Non pas que la petite servante avait peur que la femme le vol. Après tout, il n'y avait surement pas grand-chose dedans. Même si pour elle, c'était beaucoup. Mais elle tentait de déchiffrer au travers des traites et gestes de la femme ce qu'elle pensait. La voyait-elle comme une pauvrette prête à tout pour une belle robe ? Peut-être et qu'importait au fond. Mais le regard de la rouquine se releva alors que la femme remise une moitié des pièces présente dans la bourse. S’attendant à ce que la femme prenne son dû pour le dérangement et lui dise que rien n'était possible avec les maigres piécettes qui lui étaient offertes de voir. Mais il n'en fut rien, à la plus grande surprise d'Indiana qui resta un instant muette. Dévisageant la femme qui lui posait déjà mille et une question sur ses préférences.

« Je... Je l'ignore. À votre guise »

Au moins, c'était clair. En même temps jamais elle n'avait imaginé cela possible. Partir perdante ? Oui, elle se l'était répété tout le trajet et depuis des semaines. La démarche était louable, ne pas de faire d'espoirs pour ne pas être déçus. Mais soudain, elle se trouvait décontenancer alors.

« J'aimerais juste avoir une jolie robe pour... Pour paraître moins godiche si l'occasion se présente. Assez discrète si possible. »

Indy n'osait pas réellement parler de ce qui l'amenait ici. Voilà paraître correcte aux yeux d'un homme qui lui avait lu une histoire un soir posé sur un trottoir putride de Londres dans le quartier le moins recommandable de la ville... Stupide. Oui, c'était stupide, mais cette envie lui rongeait l'échine. Juste paraître plus convenable, une fois. C'est tout ce qu'elle voulait. Mais la jeune fille ne voulait pas se permettre de trop demander, la femme avait été plus que généreuse, autant la laisser maître de ses choix jusqu'au bout. Elle s'y connaissait mieux que la gueuse qu'était Indianna. La femme, alors, tourna les pages du manuel dont Indianna avait négligé les images jusque-là. Regardant les teints présentés face à elle, elle se contenta de confirmer le non-choix qu'elle faisait. Ses deux pauvres et uniques robes, étaient l'un d'un marron clair et l'autre d'un gris poussiéreux. Celle qu'elle portait aujourd'hui était de ce gris clair qui ne l'était plus vraiment d'ailleurs. Alors elle laisserait la femme décider ce qui la mettrait le mieux en valeur. La petite taille de la femme si intimidante amusa intérieurement la servante qui la regarda s'approcher. Elle-même était assez grande en réalité, elle frôlait le mètre soixante-quinze. Laissant la couturière faire son métier, tel un pantin, elle levait les bras, ne bougeait que sur demande, afin de lui laisser libre mouvement de mesurer ce qui était nécessaire de le faire. Miss Adler semblait satisfaite de ses mensurations, son visage semblait lumineux alors. L'idiote servante se contenta de hocher la tête dans un premier temps alors que la femme parlait de déjà lui donner une robe. C'était si rapide... Trop pour son petit esprit qui avait du mal à assimiler toutes ses bonnes nouvelles d'un seul coup.

« Je veux dire... J'ignore ce que je veux réellement, je... Je n'y connais rien du tout. »

La mine désolée d'Indiana tenta de se cacher un instant, son regard se détournant pour observer les quelques robes exposées.

« J'aime beaucoup cette couleur, ocre, je crois. Mais je ne sais pas si elle ira. Ou j'ai toujours beaucoup aimé le bleu aussi. Ou le blanc. Je suis vraiment désolé. Dites-moi ce qui pourrais m'aller, je suivrais vos précieux conseils. »

Fini par avouer la grande jeune fille, reposant ses yeux sur la femme. Peut-être que un tel essai aiderait l'une ou l'autre à mieux décider ce choix. Mais la jeune femme n'osait le demander, ignorant s'il était coutume de cela ou non dans de tels endroits. Après tout, ses matières étaient surement plus nobles qu'elle ne pouvait l'imaginer et les clientes de ce genre de lieux ne voulaient peut-être pas que ses robes aient déjà eu un autre occupant, même l'espace d'un instant dedans. Le visage de la jeune fille brillait soudainement de bonheur et d'impatience de se voir vêtue de pareille merveille.
807mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravensburg.forumgratuit.org/
avatar

Admin
Emploi : Couturière/Maquerelle
Informations : ♦️
♦️ Ma Fiche de Présentation
♦️ Mes Liens
♦️ Mes Rps

♣️♣️♣️
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs. ⊹ Femme de Felix J. Adler. ⊹ A ouvert récemment un bordel de luxe dans un vieil hôtel rénové de Whitechapel.
Avatar : Eva Green
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 2641
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Mar 11 Oct - 11:46



T'accorder ton souhait.
« TA BONNE MARRAINE LA FÉE. »

The Strand, 1890.

Bien qu'Amy devait avoir au minimum une tête de moins ou plus que la jeune adolescente, cela ne l'empêcha pas de prendre correctement toutes les données dont elle avait besoin. Prenant la feuille dans ses mains, et après être retourné derrière son comptoir, elle prit le livret des mains de Miss Peters. Ce ne serait finalement pas difficile de choisir quel robe lui conviendrait le mieux. Sa forme était des plus convenues, bien que gracile. Calmement, elle jetait de temps en temps des regards amusés et gentils à la demoiselle, essayant de devenir la véritable couleur de ses cheveux derrière ce roux pâli par la poussière. Oh, elle ne se moquait surtout pas, les teintes rouges ont toujours été ses couleurs préférés -elle ne portait principalement que des robes de cette couleur et quand bien même elle ne le voulait pas, chacune de ses broches portaient un pierre carnée. Amy songea alors aux demandes de la petite. Une robe simple, pour ne pas paraître godiche. En vérité, la commande était des plus simples et il lui aurait fallu à peine une heure pour créer sa demande -et elle aurait pu prendre moitié moins des pièces que ce qu'elle n'avait déjà fait si l'on avait eu besoin d'un rapport effort/prix. Mais cessons de tergiverser car quand la rouquine fit ses suppositions de couleur, Amy sursauta en elle-même:

- Du ocre ? Tss tss tss. Cela n'irait pas du tout à vos cheveux, et cela vous donnerait un teint particulièrement mauvais. Il faut vivifier votre allure, les couleurs ternes ne font pas bon ménage sur une tête aussi jeune. Les couleurs ternes donnent de la gravité, de la prestance à la limite. Mais pour une petite à croquer comme vous, vous avez besoin de lumière ! Que dis-je, vous devez devenir lumière !

Elle eut un grand éclat de rire et descendit une dernière fois de son comptoir pour fouiller les robes en présentoir. Malheureusement, chacun d'entre elles possédaient beaucoup trop de fastes pour la jeune cliente. Il fallait quelque chose de simple, de presque angélique. Lorsque l'on parlait à Amy de vêtement, c'était impossible pour elle de ne pas s'exprimer en exagérant, manipulant les mots à l'extrême. Se retournant alors vers la rouquine, elle lui tapota sur l'épaule et soupira doucement.

- Ecoutez-moi comme je suis ridicule, je badaude comme un peintre des rues. Je vais voir ce que je veux vous trouver dans l'arrière boutique, vous venez ?

Elle ouvrit la marche jusqu'à l'entrée indiquée. C'était son petit antre à elle, où elle invitait la plupart des clients pour faire de plus amples vérifications, comme par exemple l'essayage des habits. Les murs étaient à l'image de la maîtresse de salle -rouges. Un canapé de toile brune trônant au centre de la pièce semblait être la seule chose qui n'était pas recouverte à ras-bord de tissus et autre incroyable bordel. Eclairé d'un lampadaire dans un coin de la pièce, la lumière se reflétait sur tous les tissus, amenant des couleurs vivifiantes à l'oeil humain. Un regard non exercé pourrait être fatigué, mais c'était loin d'être le cas d'Amy. Marchant à travers les embûches, elle éteingnit le gramophone qui siffonait encore sa douce mélodie et montra le canapé.

- Installez-vous je vous en prie, et excusez-moi du désordre, je devrais ranger un jour quand même...ou alors inviter mon mari à me rendre visite.

Puis elle parla pour elle-même : « oh oui, ça c'est une excellente idée... » avant de poursuivre sa recherche dans la penderie du fond de salle. Après quelques minutes de recherche, Amy retira des ténèbres une robe d'un bleu ciel absolument splendide. Simple et élégante, elle possédait une doublure en volute blanche qui partait des genoux. L'association parfaite. Reprenant un chemin à travers les divers tissus vers Indianna, la couturière montra fièrement sa création :

- Que pensez-vous de celle-ci ? Elle est simple mais les couleurs iront parfaitement à vos cheveux et j'ose même penser qu'elle illuminera votre teint ! Souhaitez-vous l'essayer ?

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/
avatar

Admin
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 337
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Lun 17 Oct - 16:27


Amy S. Adler & Indianna Peters
La réponse de la couturière sur ses choix de couleurs ne se fit pas attendre. Et sa réaction bien que légèrement excessive fit intérieurement sourire la jeune femme. Madame Adler était très passionnée par son travail et tout ce qui en découlait, il n'y avait qu'à la regarder s’agiter depuis tout à l'heure. Juste à regarder ses magnifiques grands yeux d'un bleu trop purs briller pour comprendre. Alors sans bouger, elle écouta les conseils de la femme, essayant de les imprimer dans son petit esprit pour retenir tout cela pour lui tard si l’occasion se présentait. Un sourire naquit sur ses lèvres, faiblement. Un léger rouge vient teindre ses joues alors que la femme s'emportait. Oh comme Indianna aimerait devenir lumière, une soirée, une simple soirée oui. Elle se doutait bien que le monde d'en haut comme elle l'appelait n'était pas que beauté, luxe et argent, que beaucoup de choses étaient en jeu et que ce n'était pas toujours un plaisir de faire partie de ce monde. Mais ce monde inaccessible avait ses avantages, comme le sien d'ailleurs. Elle travaillait beaucoup, oui, mais la liberté de pouvoir faire ce qu'elle voulait sans rendre de compte à qui que ce soit, ou presque. Ça, elle savait que c'était une chose très précieuse. Dire non à un homme qui la demandait en mariage, courir, danser sous la pluie sans se soucier de regard posé sur elle... Une chance, elle savait bien tout cela.

Indianna n'osa pas suivre la femme dans ses éclats de rire, même si l'envie y était. Non familiarisé avec certaines coutumes de ce monde trop beau pour une pauvrette comme elle. Elle n'osait pas, de peur de vexer la femme, même si celle-ci semblait légère. La suivante, du regard vaguer entre les robes, en cherchant une pour elle surement. Acquiesçant alors d'un simple geste de son petit visage creuse l'invitation que la couturière lui formulait. Suivant ses pas jusqu'à l'arrière-boutique où ses yeux de nouveau, furent émerveillés. Des montagnes de tissus, partout sont cette lumière, bien qu'unique, qui piquait l’œil. Non pas désagréable pour autant, juste un peu trop vive à se refléter ainsi, comme un reflet dans de multiples miroirs aux couleurs diverses. La rousse ferma un instant ses yeux alors pour les rouvrir à peine plus tard, comme pour s'assurer de ne pas être dans un rêve. C'était donc cela un atelier, une pièce de travail d'une dame comme Miss Adler. La jeune femme en était soufflée par tant de... Elle ne savait pas vraiment tout l'attirait ici, les couleurs, l'ambiance, le bordel organisé, la luxure. C'était encore mieux que la boutique à ses yeux, qui ne savait même plus où se poser. Et cette mélodie, douce, elle n'en avait jamais entendu. Qu'était-ce donc ? Elle suivit la femme fermée cette chose qui laissait entendre cette douce musique. N'osant rien dire, peur de paraître idiote à ne pas connaitre cet objet.

« Merci. »

Ce contenta de répondre la jeune femme à l'invitation de la couturière. Riant très légèrement alors qu'elle parlait de son mari. Une tel femme devait avoir un mari extraordinaire. Souvent Indianna lors de balade en ville s'amusait dans sa tête à se faire des réflexion sur des couples qu'elle croisait dans la rue. Les trouvant bien ou non ensemble mettant tel femme avec tel homme, comme un jeu pour occuper ses balades, souvent faite pour faire des course pour Miss Bolton. Et non des balade réellement réjouissante. Patiente sur le divan, suivant la femme sagement escalader le bordel ambiant pour atteindre la penderie au fond de la pièce. Indianna se tenait le plus droite possible, malgré une douleurs légère dans le dos que la posture lui donnais. N'osant réellement s’enfoncer dans le canapé, de peur de le salir de trop avec son vêtement, aussi propre qu'il pouvait l'être mais qui lui semblait pourtant si sale soudainement. Ses mains jointes au devant, ses yeux ne pouvant resté fixer sur un seul point fixe.

« Elle est... »

Sursauta alors la jeune femme qui avait presque soudainement oublié la couturière qui farfouillait plus loin. Tout en se relevant du canapé.

« Parfaite. Plus que je ne l'aurais imaginé. »

Une main tendue vers la magnifique robe qui lui était présentée, frôlant le tissu de ses doigts rugueux. Elle releva son visage alors vers la femme, oubliant presque de lui répondre.

« Je peux, vraiment ? »

Ses yeux, alors, devinrent presque humides à l'idée de pouvoir porté une telle merveille. Ne se rendant même pas compte au final que si elle lui convenait et lui allait, elle serait même à elle. Pour quelques maigres pièces. Cette journée était décidément magique.
810mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravensburg.forumgratuit.org/
avatar

Admin
Emploi : Couturière/Maquerelle
Informations : ♦️
♦️ Ma Fiche de Présentation
♦️ Mes Liens
♦️ Mes Rps

♣️♣️♣️
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs. ⊹ Femme de Felix J. Adler. ⊹ A ouvert récemment un bordel de luxe dans un vieil hôtel rénové de Whitechapel.
Avatar : Eva Green
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 2641
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Mer 19 Oct - 15:21



T'accorder ton souhait.
« TA BONNE MARRAINE LA FÉE. »

The Strand, 1890.

Ses petites mains s'affairaient tout autour d'elle pour trouver à moindre prix une robe un peu plus belle que celle qu'elle venait déjà de lui offrir. Offrir est un bien grand mot mais passons. La couturière peu soigneuse se piqua bien rapidement en cherchant à ramasser un tas de tissu de toutes les couleurs. Décidément, le ménage n'était pas fait pour elle, même quand elle faisait semblant de mettre un peu d'effort en la matière. Se redressant donc tout en tenant son doigt blessé dans sa bouche, elle fit une petite moue et s'en retourna vers la demoiselle, espérant que finalement, cela lui suffise. Espérons qu'elle n'ait pas trop déranger ses affaires, car il n'était pas rare qu'elle se perde elle-même dans son propre désordre à la seconde même où elle commençait à soi-disant « ranger ». Mais passons, car à en voir par l'éclat éblouie de son regard, il n'y avait pas de doute à avoir. La jeune femme épousseta donc sa robe de la potentielle poussière qu'elle aurait récupérer à fouiller les sols de son arrière boutique. Puis finit par s'en approcher, posant une main pleine de sympathie sur l'épaule de la rouquine, elle dit tout simplement:

- Bien sûr ! C'est un peu fait pour ça ici. Puis ce sera mieux pour faire des arrangments sur le tissu, si jamais je dois la faire plus fine par exemple.

Sur ces paroles, Amy s'écarta de Miss Peters pour aller vaquer à la recherche de ses accessoires de coutures. Il lui fallait sans douce du fil et quelques pinces. Retrouver quelques aiguilles assassines ne serait pas non plus de trop. Se mettant sans complexe à quatre pattes ans son propre atelier, elle laissa Indianna se dépatouiller avec sa robe, se changeant à son aise au beau milieu de la salle. Elle n'avait de toute façon pas d'autres endroits pour cela, et puis après tout, elles étaient entre femmes. Même si bien honnêtement, Amy n'avait jamais eu de problèmes à faire se déshabiller n'importe qui dans cette pièce. Les hommes et les femmes trop pudiques pour se faire, prenaient tout simplement leurs affaires et l'essayaient chez eux. Après tout, ce n'était pas Amy qui allait devoir faire des kilomètres supplémentaires ensuite pour arranger leurs vêtements. Chantonnant toujours sur le sol, la couturière faisait attention à ne pas se piquer avec les potentiels instruments oubliés. Vous me direz, au moins si elle les croise, elle se saura. Bien douloureusement. Tournant la tête vers la demoiselle qui allait peut-être avoir quelques réticences à se changer sur le canapé, -surtout que la maîtresse de maison avait totalement oublié de dire l'évidence- Amy lui sourit.

- Vous pouvez vous installer sur le canapé pour vous changer. Cette pièce n'a aucune fenêtre et si quelqu'un a besoin de moi, une clochette sonnera dans la devanture. Ah, et vous inquiétez pas pour moi, j'en ai vu d'autres !

Repositionnant son attention vers le sol, un petit cri accompagna sa découverte d'une aiguille. La saisissant d'une main habile, elle s'écria : « Viens là toi ! » Avant de la ranger dans une boite spécialement remplie de ces saloperies. Quelques pelotes de fils traînaient en cercle non loin d'un pied de mannequin. Voilà qui serait assez pour faire les premiers préparatifs. Passant à quatre pattes devant Indianna pour rejoindre l'autre bout de la salle, elle trouva alors un petit ensemble de pince rangé sur un bout de bois. Parfait. Se redressant en dépliant sa petite carcasse enrobée, Amy se recoiffa en souriant et se tourna vers Indianna en riant.

- J'ai tout de mon côté ! Et c'est là que la robe vous va comme un splendide gant de satin et que j'ai cherché ça pour rien !

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/
avatar

Admin
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 337
Date d'inscription : 29/09/2016

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Mar 25 Oct - 15:51


Amy S. Adler & Indianna Peters
Indianna était partie dans un autre monde, un monde inconnu et fabuleux. Oui, c'était le mot, fabuleux. Jamais elle n'aurait pensé ressentir cela. Elle se demandait si les femmes comme cette couturière ou même les plus nobles se rendaient parfois compte de cette chance de tout ce qui les entourait. Évidemment, il y avait certaines contraintes à vivres dans le luxe, la vie n'était jamais facile, totalement en tout cas. La rousse en était bien consciente, mais vivre dans la pauvreté, la crasse et manger des soupes de légumes la plupart du temps. Ce n'est pas ce qui vous donne ce joli teint que la couturière abordait. Celle-ci d'ailleurs s'approcha, apposant même une main sur sa frêle épaule. Indianna quitta alors la robe des yeux pour les poser sur le visage de la femme. Comme lle était belle, une beauté inexplicable. Indianna avait déjà vu de belles femmes, mais elle. C'était différent, elle ne saurait dire pourquoi exactement. Récupérant la robe des mains de Mrs Adler Indianna resta un instant interdit. Regardant la femme se mettre à quatre pattes à la recherche de Dieu sait quoi dans le fouillis environnant. Hésitant à ôter sa robe, non pas par réelle pudeur. Mais son squelettique corps décharné allait peut-être surprendre la femme. Et s'il y avait bien une chose dans Indianna avait horreur, c'était la pitié des gens à son égard. Même si au fond Indianna savait que la femme en avait déjà fait preuve en lui rendant la moitié de ses pièces. Il y avait bien plus malheureux dans ce bas monde qu'elle. Au moins Indy pouvait se vanter d'avoir un toit, de la nourriture et une femme qui veillait en quelque sorte sur elle. Mais s'exposer au regard d'une femme, c'était autre chose, c'était la première fois même. Prenant soin de se tourner afin de ne montrer que son dos à la femme. Elle déposa avec délicatesse la robe bleue et blanche sur le divan. Ses mains légèrement tremblantes écartant aux deux extrémités des ficelles qui nouaient sa robe actuelle. Puis ôtant le tissu de ses épaules afin de laisser glisser la robe à ses pieds. Un peu de poussière se souleva alors.

La rousse sursauta de nouveau alors que la couturière émit un léger cri. S'inquiétant de sa santé, elle se retourna. La robe bleue blottit contre sa poitrine. Mais cela ne semblait pas être très grave puisque la femme ne prit même pas la peine de se détourner de ses recherches intensives. Passant enfin la robe, elle serra les rubans qui la fermaient alors que la femme se releva pour venir de nouveau face à elle. Son regard clair se releva, interrogateur. Était-ce vrai ? Elle lui allait vraiment. Elle n'avait pas l'air trop... Comment dire. Godiche ? Demander cela à la femme, elle n'osait pas. Est-ce que ce genre de vêtement était vraiment fait pour elle ? Elle l'ignorait réellement. Mais la femme semblait ravie en tout cas. Alors Indianna fit un pas en arrière comme pour chercher à mieux se regarder. Ses bras mécaniques entourant le jupon épais de la robe, n'osant bouger réellement. Son regard portant partout où il le pouvait. Elle se sentait si bien là-dedans, c'était doux et si léger. Elle avait l'impression de ne rien porté ou presque. Seul un voile léger peut-être. C'était impressionnant. Et cela changeait de cette robe de tissu lourd et sale qui trônait sur le divan.

« Je... Merci. »

Fit simplement alors la jeune fille en remontant son regard vers la femme. Émue et touchée de tout ce que la femme venait de faire pour elle. Déposer cette étoile brillante dans sa vie sombre, c'était beaucoup pour elle et Indianna allaient se sentir redevable envers la femme toute sa vie, elle le savait bien. Elle était ainsi. Rares étaient ses petits plaisirs, mais celui-ci dépassait toutes ses attentes.

« J'aimerais réellement vous remercier pour... Tout. Je sais que vous avez pris bien peu de pièces pour une si jolie robe. Pourrais-je vous aider dans votre travail ou faire une course pour vous un jour. »

Le visage de la jeune fille était devenu claire et radieuse, rarement elle avait été ainsi, si ce n'est jamais. Elle aurait eueut envie de prendre la femme dans ses bras et de la serrer fort contre son cœur. Indianna n’avait jamais réellement connu le contact humain, c'était quelques choses de réserver aux autres. Mais elle savait cela déplacé, alors même si l'hésitation grandissait, elle se contenta de rebaisser ses yeux vers sa robe. Et de tournoyer un instant afin de voir ce que cela donnait. Et elle volait, c'était du moins l'impression qu'elle eut. Un instant.
811 mots ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravensburg.forumgratuit.org/
avatar

Admin
Emploi : Couturière/Maquerelle
Informations : ♦️
♦️ Ma Fiche de Présentation
♦️ Mes Liens
♦️ Mes Rps

♣️♣️♣️
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs. ⊹ Femme de Felix J. Adler. ⊹ A ouvert récemment un bordel de luxe dans un vieil hôtel rénové de Whitechapel.
Avatar : Eva Green
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 2641
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini] Jeu 3 Nov - 8:45



T'accorder ton souhait.
« TA BONNE MARRAINE LA FÉE. »

The Strand, 1890.

La jeune femme avait fini par revêtir la simple robe que lui avait rapidement fourni la couturière. Comme dit précédemment, ce n'était pas une robe complexe. Juste un bout de tissu que l'on avait relié avec un élastique à la coupe parfaite afin de rendre la silhouette svelte et agréablement soulignée. C'était déjà un grand talent qui n'était pas accessible par tout le monde. Amy, se redressant de sa maigre petite recherche, s'approcha de la demoiselle et s'empara des pans de la robe pour les écarter, les secouer, les lisser. Elle espérait sincèrement que cela ne gène pas la cliente, mais après tout, c'était bien son travail. Par chance, elle n'eut pas longtemps à observer le tout du toucher de sa main, car il n'y avait qu'une petite vacuité au niveau de la taille. Indianna semblait assez maigre, assez pour rentrer dans la robe sans aucun problème -trop pour la remplir correctement.

Il fallait dire qu'Amy pensait toujours davantage aux personnes comme elle qui retenait bien trop la bonne chair dans les parties charnues. Ainsi, d'une petite aiguille, ou plutôt deux, elle ajusta de chaque côté de sa taille les tissus en trop. Ses doigts de fées, maniant le chat et le fil à la perfection, se lièrent pour rapidement faire une fronce au millieu des deux parties. C'était archaïque, mais à bien y réfléchir, cela ne dénaturait en rien la beauté de la robe. Bien au contraire, elle était encore plus belle une fois bien resserrée, les hanches de la robe se faisant bien plus évasive et donc volatile -même touchant le sol.

- Oh ne vous en faites pas...ces robes là sont très simples à faire, elles me reposent...

Amy sourit en la voyant être aussi heureuse cependant. Elle avait l'habitude de faire ce genre de cadeaux aux femmes n'ayant que très peu de moyens. C'était généralement des femmes sans le sou qui vendaient leurs corps pour vivre. Amy comprenait la nécessité pour elles d'être très présentable et agréable. Même si Indianna n'était pas de ce genre -à ses dires, Amy avait rapidement vu au niveau de la poussière dans ses filaments de feu qu'elle n'était peut-être pas mieux lotis. Toujours était-il qu'elle l'aida à redescendre du canapé afin qu'elle puisse faire ce que bon pouvait lui semblait.  

Rangeant très simplement toutes ses affaires, et n'ayant pas oublier de retirer les aiguilles de la taille fine, Amy reposa le tout un peu au premier endroit qui se présenta. C'était souvent comme cela avec elle, très désordonnée et en même temps toujours ordonnée dans sa tête, quelque part à mi-chemin entre la tempête et la tombe. Récupérant alors la robe quelque peu sale qui restait sur le canapé, Amy prit une bout de bois et l'épousseta dans le coin le plus «vide» de l'arrière boutique. Elle ignorait si la demoiselle voudrait reprendre son bien, mais en attendant, sa fripe fut entreposée sur un ceintre et gardée à la main de la couturière. Songeant alors à ce que la petite adolescente lui dit, Amy sourit et alla chercher les quelques pièces qu'Indianna elle-même lui avait donné il n'y avait de cela que quelques minutes. Revenant auprès d'elle, la couturière les lui tendit et sourit avec beaucoup de sympathie.

- Dites...si vous essayiez votre robe un peu à la lumière du soleil ? Je connais un très bon glacier dans la rue voisine de Lambeth, sur le chemin de Needle Street, c'est une petite roulotte rouge avec un petit parasol par dessus. Il y a juste assez là pour deux glaces, personnellement je prendrais chocolat mais vous aurez plusieurs choix pour vous, prenez ce qui vous fait envie !

Il était vrai que c'était bientôt l'heure du goûter, qu'il soit celui du matin ou du soir, Amy n'avait absolument pas la notion du temps, contrairement à son mari. Tandis que ce dernier essayait de dompter le temps et de s'en faire un allié des plus redouté, la jeune femme était plutôt du genre à se laisser couler en son fleuve, très simplement. Toujours souriante envers la petite pauvresse, Amy lui mit les pièces dans la main pour être sûre qu'elle ne chercherait pas à refuser son offre.

© plumyts 2016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Amy ➸ Fais-moi devenir une autre femme. [Fini]
» Une autre femme dans peau feat Constantionore (18+)
» blew out their loyalty ▬ Monty
» " - Mis à part ça, tu fais autre chose dans la vie ? "
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Rues de Londres :: Lambeth :: Petits Commerces-