« The world is mine - Léonie Sax »



 

Partagez

« The world is mine - Léonie Sax »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitimeSam 27 Jan - 13:04



Léonie Sax

« L'amour est enfant de bohème que nul ne peut apprivoiser. »


FT. Brooke Shields
CARTE D'IDENTITÉ


Nom : Sax, un nom qu'elle s'est choisie.
Prénom(s) : Léonie.
Âge : 14 ans.
Groupe : Classe ouvrière.

Nationalité : Française portant dans son cœur une nature catalane.
Lieu de naissance : Palais Garnier à Paris, France.
Date de naissance : 6 Octobre 1877.
Situation Civile : Célibataire.
Religion : Aucune, elle n'a jamais été proche d'aucune croyance.
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.
Profession : Trapéziste au cirque O'Farell.
Quartier Résidentiel : Elle vit au Cirque où elle travaille.
Activités Illicites : Mais n'est-elle pas bien trop douce, bien trop innocente ?

Jolie petite histoire...


Elle a vu le jour avec l'âme bercée par les plus grandes symphonies et le cœur battant au rythme des chaussons heurtant le sol. Exposée à la beauté, obnubilée par la perfection, sa réalité s'est construite autour des gloires de Figaro et des orgueils de Don Giovanni. Tantôt ravageuse Carmen, tantôt Odette sensible, la petite fille née aux chandelles du Palais Garnier a, depuis les loges, les coulisses et les toits, inventé son propre monde de fastes et de tragédies, considérant que chaque paradis artificiel mérite son enfer au septième ciel. Elle est tout et elle n'est rien. Elle veut tout et elle ne veut rien.
Qui peut dire qui elle sera demain ?


- Paris Lumière -




Enfant d'un glorieux chanteur -un envoûtant baryton aux allures de somptueux ténor, et d'une danseuse agile et douce, elle est par excellence l'alliage de l'allure et de la grâce, de la technique et du talent. L'ultime beauté qui a déchue son père, la fragilité brisée qui a emporté sa mère, tout a laissé en elle ce qu'il y a de plus émerveillant, et ce qu'il y a de plus cruel. Les tourments des artistes, la douleur de la prima ballerina; la scène est un milieu dangereux où la moindre seconde peut suffire à élever, ou à sombrer. La concurrence, l'excellence et la rigueur sont rudes, certes, mais les exploits et les triomphes en valent la peine plus que tout au monde. Aussi, Léonie a grandi avec cet idéal; il faut être le meilleur, et il faut s'en donner les moyens. Les oubliettes, ce n'est pas pour elle.
Dès ses plus jeunes années, Léonie a été initiée et formée directement sur les planches du plus prestigieux théâtre de France (ou serait-ce du monde ?). Malheureuse orpheline recueillie par le foyer de l'Opéra, elle n'a pas eu une mère -mais bien une vingtaine d'entre elles, de tous les âges et de toutes les professions. Si l'une lui a appris le port de tête, l'autre lui a appris le bon goût. Petits secrets et grandes manigances ont maintes fois traversé son regard illuminé, et elle n'en est devenue que plus éveillée encore. C'est une enfant maligne; une petite fille à la peau d'or et de soie qui sous le rose de ses chaussons, a la légèreté du cygne blanc et l'ambition du cygne noir.



- Sur les routes d'ici et d'ailleurs -



Toute histoire a sa part de rebondissements, et parfois, ceux-ci ont des airs de tragédie. À force de s'aventurer toujours plus loin et à fouler le sol parisien -les devants de sa propre scène, Léonie est tombée sur de mauvaises personnes, au mauvais endroit et au mauvais moment. Depuis cette matinée d'Octobre 1887, le Palais Garnier n'a plus senti l'ombre de la présence de sa petite fille. Il en a pleuré, le Palais. Mais il s'est aussi rapidement fait une raison comme les géants de ce monde se font une raison de tout. Elle n'était plus là, et c'était malheureusement ainsi.
Ce groupe de gens aux cheveux épais et aux couleurs vives avait des airs nomades. Ils voyageaient en groupe -ou plutôt en clan, par familles entières que l'on ne distinguait pas vraiment les unes des autres. En réalité, c'était cela -ces gens-là étaient une grande famille dont l'union est belle, mais les actes pas vraiment. Ils ne lui ont pourtant pas fait de mal; nourrie, logée, Léonie a vu du paysage et a dansé au rythme d'une musique nouvelle. C'est un tout autre état d'esprit, quelque chose qu'elle ne s'était jamais imaginée. Les Catalans et les Français, c'était l'affront du bohème et du classique. Là aussi, Léonie a eu droit à plus d'une mère. Il y a eu la Mama, mère de tous, il y a eu Maria, la beauté halée, et il y a eu les guitares, les feux et les chants. Devenue à son tour enfant de la route, Léonie en avait presque oublié les fastes du Palais Garnier, à une époque où le Palais lui-même avait oublié ceux de Léonie.


- Bruxelles, ma belle -

C'est lors d'une étape à Bruxelles qu'elle la vu pour la première et dernière fois. Belgique, petit pays faisant un grand bruit, avait offert à Léonie quelques nuits et un spectacle. Durant ces nuits, elle avait eu le loisir de s'aventurer dans ce monde où l'on annonçait déjà les débuts de la Belle Époque et de ses arts architecturaux. Lors de ce spectacle, le cœur de Léonie a eu son unique coup de foudre, telle une Gisèle impuissante face à un charme et une bonté qu'elle ne connaissait pas.
Pour Adolphe Sax, présenter ses instruments prodigieux était un plaisir et un honneur satisfaits. Croiser le regard admiratif de cette enfant quelconque, c'était un pas de plus vers la conviction de sa réussite.
Pour Léonie, le son divin de cet instrument novateur autant que scandaleux lui a murmuré son nouveau nom;
Depuis ce jour, elle s'est faite appeler Mademoiselle Léonie Sax.


- Londres, affreuse chérie -

Londres n'est pas beau. Londres est sombre, Londres est sale. La Tamise est froide et ne reflète pas les rayons de ce Soleil qui se montre rarement et timidement. Léonie était seule. Sans lumière parisienne et sans chaleur catalane, elle n'avait sous les yeux qu'une nouvelle face du monde -sa face d'ombre.
Mademoiselle Sax comprit bien vite ce qui lui était arrivé. Elle avait été lâchement vendue et salement rachetée. Après être passée entre de nombreuses mains, toutes plus écœurantes que les précédentes, elle avait terminé sa course migraineuse sous le chapiteau d'un cirque. Elle faisait face à une horde de spectateurs et derrière elle, la présence d'une figure sombre la faisait pâlir.

Mesdames, Messieurs, Mademoiselle Léonie Sax est la jeune et divine trapéziste au cirque O'Farrell. Laissez-là vous charmer par ses talents, et laissez-vous emporter vers de nouveaux horizons -pour chaque paradis artificiel il y a un enfer au septième ciel.




CARACTÈRE ET TEMPÉRAMENT

Ses ardeurs élitistes viennent se mêler à son charme juvénile. Léonie est un juste milieu entre le noir et le blanc, pouvant se montrer douceur et pouvant se montrer peste. Elle a pris de l'esprit parisien son goût des bonnes et belles choses, ses désirs de perfection et son amour ses arts. De la passion catalane, elle a hérité d'un mental de feu et d'acier, d'une prestance dynamique et d'un cœur d'or. Car sous les airs d'une caractérielle jeune fille qui danse au son des mélodies venues d'ailleurs, il y a une tendre ballerine toute en finesse et en délicatesse.
D'Adolphe Sax, Léonie tient le don du mélange. Mélanger l'absurde au royal, le nouveau à l'ancien, le paisible au scandaleux. Elle en résulte hardie, et elle en est heureuse.

Aussi changeante que volatile, Léonie est une enfant qui est déjà une jeune fille, et qui ne tient pas en place. Ses grands yeux sont tristes lorsqu'ils ne découvrent pas de nouveaux paysages, et elle souffre plus de sa curiosité insatisfaite que de la faim ou du froid.
Fière et endurante, cette demoiselle-là aime jouer aux grands airs avec l'habileté des courtisanes pour ensuite les caricaturer avec plaisir et dévotion. Elle se moque de tout mais se moque avec cœur, et malgré son aversion et ses critiques envers bien de nombreuses mœurs, elle n'en reste pas moins quelqu'un de bien, de sincère, et qui a une profonde croyance en la bonté du genre humain. Si Dieu a décidé de s'effacer de son esprit, il en a faite une philanthrope à ses heures perdues.

Rêveuse et concernée, Léonie se mêle de tout et de rien, particulièrement encline à faire ce qu'elle veut, de la manière dont elle le veut. Pourtant, ce n'est pas la discipline qui lui manque -ne l'oublions pas; nous parlons d'une danseuse de ballet. Mais disons qu'elle a de ces libertés de l'âme qui charment de leur insouciance et qui agacent de leur audace. Elle rit, elle pleure. Elle hait, elle aime.

Léonie Sax, c'est tout un monde à découvrir, et encore plus à conquérir.




CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

Léonie, c'est avant tout un corps de danseuse. Des membres longs et fins, rendus galbés par les entraînements intensifs et sévères, qui expriment dans chaque mouvement autant de grâce que de dynamisme. Souple et endurante, ses allures de jeune fille ne laissent pas toujours soupçonner tout ce dont elle es capable -elle grimpe, elle saute, elle se tord et elle rit tant elle le fait avec légère facilité.
Son visage ovale offre un charmant contraste à quiconque l'observe; des traits fins et pourtant caractériels viennent dessiner ses sourcils sombres, sa peau aux couleurs estivales, ses lèvres rouges de passion et son regard aussi intense que rieur. Léonie a de grands yeux, des yeux qui aiment et des yeux qui pleurent. On y lit les malheurs d'une enfance inachevée, on y découvre des spectacles de feu et de dentelle influencés par diverses cultures.
Aussi, on la voit aussi souvent boudeuse qu'amusée. Lorsque ses lèvres se gonflent, ses bras se croisent et ses longues mèches brunes viennent cacher son visage -on la devine contrariée et on en rit gentiment. Lorsqu'elle vous entoure de ses bras audacieux et que sa voix rit aux éclats, harmonisant son être avec sa silhouette, on la devine bien vite consolée, et le cœur s'en réchauffe.

Dans la vraie vie, je suis...

Quel est ton pseudo ? stache  Un mec ou une fille ? Toujours une fille, héhé. Quel est ton âge ? 16 ans. Comment as-tu connu le forum ? J'y étais déjà ! Un avis dessus :  non  As-tu un DC ? Dagmar et Olga. Pv/scénario/Inventé ? Inventé. Code de validation : [Validée]

Code:
<t>Brooke Shields</t> → <y>Léonie Sax</y>
©️ plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: Re: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitimeSam 27 Jan - 14:16

Re-bienvenue parmi nous dance
Revenir en haut Aller en bas
W. Bartholomew Collins
W. Bartholomew Collins

Admin
Âge : 33
Emploi : Héritié du compte de York. Fabricant de jouets et autre objet en bois.
Informations : Fils du comptes de York ☞ Il à perdue sa mère alors qu'il avait 7 ans ☞ Sa sœur ainée est morte l'an passé, en mer ☞ A une jeune sœur qu'il n'arrive pas à aimé et tiens pour responsable de la mort de sa mère ☞ Fiancé de force à une bourgeoise Londonienne (Maddie), qu'il va épouser en octobre 1891 ☞ Froid, hautain, rustre d'apparence, c'est en réalité un homme au cœur d'enfant et à l'âme déchiré ☞ Il fabrique des jouets et divers autres objets, en bois principalement, pour le plaisir. Même s'il en vends parfois ☞ C'est un homme en réalité très simple et qui aime les choses les plus simple de la vie ☞ Le manoir familiale de York lui manque, ses grand champ l'entourant surtout ☞ Vit au jour le jour ☞ Il ignore même son orientation exacte. Si les hommes ou les femmes l'attire. Peut-être les deux en réalité ☞ C'est un noble, mais qui à le coeur sur la main. L'argent n'est qu'un moyen de pouvoir pour la plupart, pour lui c'est juste un moyen d'être généreux ☞ Il aime parfois aller dans les bas quartiers distribuer des jouets, gratuitement ou contre une petite pièce, par principe aux gamins des rues ☞
Avatar : Tom Hiddleston
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 351
Date d'inscription : 05/10/2016

« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: Re: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitimeSam 27 Jan - 14:38

Re bienvenue ici aah


« The world is mine - Léonie Sax » N6gn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: Re: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitimeSam 27 Jan - 15:29

Rebienvenue! :o
Revenir en haut Aller en bas
Felix J. Adler
Felix J. Adler

Admin
Âge : 33
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Quartier Résidentiel : Lambeth.
Messages : 3699
Date d'inscription : 14/09/2016

« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: Re: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitimeDim 28 Jan - 9:52



Félicitations, camarade !

« TE VOILA PRÊT À METTRE TA PATTE DANS LA FOURMILIÈRE ! »

Félicitations ! Vous venez d'être validé(e) sur The Anthill: A Victorian Tale ! Nous vous souhaitons un bon jeu parmi nous et nous vous conseillons d'aller consulter les liens ci-dessous. Vous pouvez désormais RP, flooder et faire de nombreuses autres choses. N'hésitez pas à faire votre fiche de liens, celle des RP's ainsi que celle du Journal Intime ! Gardez aussi un œil sur les annonces! Bienvenue parmi nous ! N'oubliez pas que vous avez à disposition un cadre de rp dans la Gestion ! Pour toutes questions, il y a la foire aux questions et suggestions ici !

N'hésitez pas à demander de l'aide l'un des membres du staff si vous en ressentez le besoin. Bon jeu sur Taavt !
©️️ plumyts 2016



       
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


« The world is mine - Léonie Sax » Empty
MessageSujet: Re: « The world is mine - Léonie Sax » « The world is mine - Léonie Sax » Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

« The world is mine - Léonie Sax »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Retour au XXIe siècle :: Archives :: Anciennes Fiches-