Julian ⊰ Keep the secret, please.



 

Partagez

Julian ⊰ Keep the secret, please.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Indianna Peters
Indianna Peters

Admin
Âge : 20
Emploi : Servante, fille à tout faire.
Informations : Se pense orpheline ➸ Es servante pour Miss Bolton au bordel depuis toujours ➸ Est en réalité la fille illégitime de M. Harrington. Mais ignore tout, évidement ➸ Est sous la protection de Miss Bolton pour une obscure raison, mais la considère comme une mère. Même si cette amour n'est pas réellement réciproque ➸ Travail très dure chaque jour, mais ne s'en plein jamais ➸ Ne sais pas lire mais tente d'apprendre seule ➸ Parle assez peu, mais écoute beaucoup ➸ Peu avoir un tempérament de feu. Pourtant la plupart du temps elle sera douce, agréable et serviable ➸ Malgré son corps de femme c'est une enfant qui à grandi trop vite ➸ Son plus grand plaisir, courrir dans les champs sous la pluie. Ce sentir libre et sans attache ➸ Est "amoureuse" d'un homme qu'elle ne connais pas an réalité ➸ Dessine parfois le soir à la lumière d'une bougie, quand Morphée lui refuse ses bras.
Avatar : Sophie Turner
Quartier Résidentiel : Londres
Messages : 480
Date d'inscription : 29/09/2016

Julian ⊰ Keep the secret, please. Empty
MessageSujet: Julian ⊰ Keep the secret, please. Julian ⊰ Keep the secret, please. Icon_minitimeMer 4 Avr - 11:13


Julian Dormer & Indianna Peters
Il faisait déjà sombre sur la ville de Londres, si sombres que certains craignaient les ombres qui se dessinaient à chaque coin de rue. Indianna, elle jeune femme frêle, mais avec un sens de l'aventure aiguë semblait presque dans une joyeuse balade ce soir. Elle venait de faire le mur, comme bien souvent, de la maisonnée Bolton. Elle avait revêtu une cape sombre pour cacher ses vêtements dessous, les protéger surtout. Car ce soir, elle mettait en place un plan qui se peaufinait dans son esprit depuis des jours, des semaines voire même des mois. Indianna avait rêvé d'un jour se fondre dans ce monde qui n'était pas le sien, d'un simple soir connaître les fastidieux bals dont ses oreilles crasseuses avaient si souvent eueut vent. Soit dans les rues diverses qu'elles traversaient, soit par la bouche de ses nobles clients à qui ils manquaient encore quelque chose qu'ils venaient combler au bordel. Elle avait pris soin de fermer sa cape par des épingles solides à plusieurs endroits, cachant ainsi la noble robe presque totalement offerte par cette Amy Adler qu'elle avait rencontrée l'année passée. Qui avait été si bonne avec elle avant de malheureusement emmètrent de douloureux mots pour celle que la rousse considérait comme sa mère. Si la servante avait quitté l'échoppe avec le cœur serrer d'un regret d'avoir soudainement conclu cette rencontre d'une note moins joyeuse. Son large sourire et la protection dont elle avait aient preuve envers la robe qu'elle portait avec soin ce soir. Si ses souliers, malheureusement, n'étaient pas aussi dignes. Elle les avait briqués sans relâche en début de soirée. Tout, comme avait pris soin de se décrasser au maximum. Jamais elle n'avait fait une telle toilette. Ses cheveux lavés eux aussi avec soin s'étaient noués dans une tresse soigneuse, plus qu'à l'accoutumer. Elle avait volé pour la soirée un rouge à lèvres et un peu de poudre à la propriétaire du bordel. Qu'elle avait appliqué avec un soin malheureusement pas très habile. Mais suffisamment pour faire illusion, en tout cas elle l'espérait.

Elle traversa diverses ruelles plus ou moins sombres et angoissantes jusqu'à arriver dans ce quartier qu'elle ne fréquentait qu'assez peu. Pour ne pas dire jamais. Ses pas, parfois, la guidaient là lors de nuits d'insomnie, mais les regardent des quelques personnes de haut rang sur ses guenilles la mettaient toujours au final mal à l'aise et elle préférait retourner dans des lieux plus accueillants. Mais ce soir, c'était ici qu'elle passerait la soirée, ici qu'elle réaliserait un de ses rêves, si tentée qu'elle arrive à pénétrer dans cette grande bâtisse qui se dressait face à elle. Sa cape sombre encore la fondait dans le décor, si ses pieds brillaient presque à la lueur des lampadaires recouverts de sa robe d'un blanc immatriculé sur le bas. Elle avait évidemment pris élégamment soin également de faire attention à chacun de ses pas pour ne pas salir sa belle robe. Mais là face à la maison où ce soir on donnait un grand bal, son coeur se serrait, à la fois excitée de faire partie, peut-être de ce monde une soirée, une unique soirée. Et à la fois, elle avait peur, peur d'être reconnu, lynchée de ses nobles regardes qui se poserait sûrement sur ce petit visage méconnu. Mais elle avait comme dis tout préparé. Elle connaissait quelques noms de nobles et se ferait passer pour la cousine de l'un ou de l'autre si on la questionnait. Venant d'une contrée que personne ne connais, même pas elle, dans un village perdue dans la campagne. Ainsi, peut-être, lui pardonneront-t-ils quelques maladresses.

Sans se faire voir, elle se dirigea vers l'arrière de l'immense maison de ville. Y trouvant le jardin encore relativement vide, elle escalada le grillage, toujours avec soin. Maintenant elle était habituée à ce genre d’acrobaties. Sans se faire remarquer, elle laissa sa cape glisser le long de son corps à l'abrit de buisson parfaitement tailler. Et après un futile regard elle sortit elle aussi de derrière les fourrer. Ses mains dépoussiérant sa robe d'un bleu pâle, parfaite, oui elle adorait cette robe. Et elle n'avait pas remarqué que dans son escalade, elle en avait déchiré un petit bout, à l'arrière. Mais elle ne pouvait pas le voir en réalité. Vérifiant d'un coup de main sa tresse. Soupirant un grand coup elle se jeta dans la gueule du loup alors. Si elle traversa quelques fleurs, avec soin toujours pour ne pas trop salir sa belle robe et ne pas être suspecte aux yeux fouineurs de ses riches personnes qu'elle voulait côtoyer pour ce soir, elle se devait d'être impeccable. Droite et assurée, elle passa devant un petit groupe d'hommes qui fumait au-dehors. Un léger sourire, un geste de tête simple pour les saluer. Ils s'écartèrent sans plus de chichi pour la laisser entrer dans la maisonnée.

Ses grands yeux clairs s'écarquillèrent. Indiana, pauvre servante depuis toujours dans une maison de passe, ne pouvait qu'imaginer le luxe de ce genre de maison. Qui à présent lui brûlait presque la rétine. Ses yeux habitués à peu de lumière, même le simple jour, parfois, suffisaient à l’éblouir. Alors dans cette grande pièce de bal, ses lumières par centaines, peut-être millier. Ses lustres immenses imposants au plafond qui suffirait à éclairer le quartier entier. Elle resta là, sans bouger, le nez en l'air quelques instants. Ébloui, scotcher par ses murs ornés d'or et de rouge vive. Elle n'avait même pas encore remarqué ses dizaines, de nobles habiller avec plus de soin qu'elle ne pourra jamais avoir et faire discuter, danser même déjà et boire et se goinfrer de petits fours. Elle, pauvre fille des quartiers reculait de la ville. Elle pauvre servante, ne pouvait plus faire un pas, déjà perdu dans cette immense foule et luxueuse maison alors qu'elle n'y avait fait d'un pas.
1030 mots ⊰ Gif by Tumblr, fiche by Summers

PS : La robe de Indianna.



Julian ⊰ Keep the secret, please. N6gn
Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Julian ⊰ Keep the secret, please.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Retour au XXIe siècle :: Archives :: RP Déchus-