Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Amy ♠ Despite everything, it's still you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Modo
Emploi : Couturière
Informations :
Ma Fiche de Présentation
Mes Liens
Mes Rps

♣♣♣
Amy est très douée dans son domaine, la couture. ⊹ Ressentais une profonde frustration envers son mari durant les cinq précédentes années, ce qui l'incitait à accepter plus facilement les avances d'autrui. ⊹ A des tendances névrosées et borderline. ⊹ Ne supporte pas/ou difficilement les enfants en bas âge. ⊹ Apprécie la compagnie de l'alcool et du tabac bon marché. ⊹ Est d'une grande immaturité. ⊹ Très facilement morte de jalousie en compagnie d'autres femmes. ⊹ Manque de confiance en elle-même et a souvent besoin qu'on la rassure sur son apparence. ⊹ Passe beaucoup trop de temps devant le miroir à peigner ses très longs cheveux noirs.
Avatar : Eva Green
Localisation : Londres
Messages : 2396
Date d'inscription : 17/09/2016
Âge du Joueur : 22

MessageSujet: Amy ♠ Despite everything, it's still you. Dim 18 Sep - 8:57



Amy Sélène Adler

« Love is composed of a single soul inhabiting two bodies. »


FT. Eva Green
CARTE D'IDENTITÉ


Nom : Adler (née Carter)
Prénom(s) : Amelia "Amy" Sélène
Âge : 29 ans
Groupe : Classe Moyenne

Nationalité : Franco-Anglaise
Lieu de naissance : Basingstoke
Date de naissance : 13 Novembre 1860
Situation Civile : Mariée
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Profession : Couturière
Activités Illicites : Aucune.

Jolie petite histoire...
Petit village de campagne perdu au fin fond de l'Angleterre profonde. C'est ici que naquit une jolie petite fille unique au milieu d'un couple simple et aimant. La mère aux joues roses et rondes s’appelait Angélique; couturière du village, elle était courageuse et toujours souriante. Dès les premiers pas de son enfant, Angélique lui apprit comment mettre un fil dans le chat d'une aiguille. Amy  fit ainsi sa première chaussette rouge à l'âge de cinq ans, son premier pull à huit.  Ce n'était pas difficile quand on avait une si merveilleuse professeur. Quand elle n'étudiait pas les couleurs et les tissus, la pimprenelle courait sur les chemins de terre, récupérant avec joie les fruits que lui offraient les paysans du coin. Elle n'avait jamais appris à faire attention à ne pas parler aux inconnus et appréciaient le retour de leur regard sur la nouvelle coiffure que sa mère lui avait faite. Sur son chemin, sans cesse elle était complimentée pour n'importe quel raison. Même le plus bourru des paysans fondait en voyant cette petite poupée toute propre aux souliers trempés de boue. Amy allait régulièrement chez la voisine de leur village, qui possédait tout un tas de cochons qu'elle faisait engraisser -concours oblige. L'un d'entre eux, le champion, l'avait un jour fait entièrement tombé dans la boue, ce qu'elle n'avait pas beaucoup apprécié. Depuis, elle s'était liée d'amitié avec un cochonnet bien plus petit et bien plus mignon. Les chevaux lui faisaient peur de par leur immense taille. Cette frayeur ne la quitta jamais vraiment d'ailleurs, même en ville -je ne vous parle pas des les voyages en calèches.

Pourtant un jour, il fallut lever le camp de cette vie délicate sans véritable lendemain. Quitter la campagne fut un bouleversement dans l'enfance d'Amy. Fouler pour la première fois le bitume en fut un davantage plus douloureux. Sa mère avait décidé de débuter une boutique au milieu de la Capitale, avec l'aide du joyeux père d'Amy, Erwan Carter. Il était toujours un comptable très apprécié un peu partout où il allait et savait très bien s'y prendre avec les choses de l'argent. Leur entreprise fleurit très rapidement et la demoiselle ne tarda pas à gagner de l'argent de poche en aidant sa mère dans les commandes. A dix ans, elle savait coudre les poches sur les vestes de grands messieurs, ainsi que repriser les boutons de manchettes. S'adapter à l'école fut un peu plus compliqué...sa beauté innocente lui valut la jalousie des petites filles et l'admiration des garçons. Une alchimie qui n'annonçait jamais de très bonnes nouvelles. Restant seule dans son coin durant les récréations, chance ou malchance toujours mixte, la petite Carter dessinait des robes et des vestons féminins. Lorsque personne ne la regardait, ses doigts glissaient jusqu'à une page volante où elle dessinait des sous-vêtements, rêvassant du jour où elle serait capable de porter pareilles parures. A son âge, ce n'était pas le pourquoi de ces tenues qui l'intéressaient, mais bien plus leur design et la volupté qui se dégageait de ces dentelles et de ses volettes.

Un beau jour, deux ans plus tard, elle rencontra le curieux David. Il avait tout du garçon charmant dont elle commençait à rêver la nuit. Faisant sa connaissance, elle l'apprécia de plus en plus et en tomba finalement amoureuse. Oh, bien entendu, elle fit aussi la connaissance de son frère, Jonathan -mais celui-ci était bien trop lunaire et idiot  pour qu'elle y prête attention. Avec une chance peu commune, ils leur étaient arrivés de passer beaucoup de temps ensemble. Cependant, elle fut obligée de se rendre à l'évidence après quelques années. David n'était pas garçon à apprécier ses courbes naissantes. Pour se venger bien maladroitement, Amy finit par accepter les avances d'une sorte de chef de gang adolescent. Celui-là même qui adorait mettre des bâtons dans les roues de David. Cela permit à l'apprentie couturière de le protéger davantage. Jusqu'à ce que son meilleur ami ne disparaisse. Cela brisa littéralement son cœur. Jonathan ne put juste lui répondre qu'une chose "papa m'a dit qu'il était malade et qu'il allait être soigné". Amy baissa tristement la tête et quitta le chef de gang sans aucune importance. Sa propre immaturité la fit déprimer pendant de longs mois, se rejetant la faute de la disparition de David. Peut-être que si je n'étais pas sortie avec ce grand con d'Erik, peut-être serait-il encore là ? Quelques jours ou semaines de flirt avec Jonathan ne purent l'aider à ne plus y penser.

Sa mère n'en pouvait plus de ne plus voir ce splendide sourire sur son visage, aussi l'invita-t-elle à un petit bal de réjouissance à l'occasion du nouvel An. Là-bas, elle rencontra un jeune adolescent à la peau tiré, au nez crochu et au regard de chien battu. Ce fut là son second coup de foudre. Étrange pourtant, avec une description pareil. Mais la conversation qu'ils eurent cette nuit là lui remontait le moral à la perfection. C'était tout ce dont elle avait besoin pour se remettre de la disparition de son meilleur ami. Ce nouveau jeune homme s'appelait Harry. Ensemble, ils refirent le monde une bonne centaine de fois, discutant de tout et rien, mais surtout d'animaux. Amy eut la réelle sensation de pouvoir tourner la page sur son amour pour David...et finit même par accepter la demande en fiançailles de l'apprenti vétérinaire. Tout ceci la faisait doucement rire sur ses rêves de Prince Charmant, Harry n'en étant pas du tout une parfaite représentation physique...mais alors il en avait tout l'esprit. Tant et si bien qu'Amy commença à se demander si elle pouvait vraiment en être à la hauteur. La jeune femme ne pouvait ignorer que les conversations de son fiancé déversaient un peu trop d'enfants et confortables fauteuils à son goût. Elle lui souriait en hochant la tête, mais au fond d'elle, son cœur s'arrêtait à chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Pas dans le bon sens de l’allégorie.

Tic-Tac. La montre de son collier s'arrêta brusquement, un jour qu'elle travaillait dans l'atelier de couture de sa mère. Elle y avait définitivement posé ses marques en tant qu'assistante et héritière. Ses talents à la couture ne faisaient d'ailleurs plus aucun doute. Mais revenons-en à la montre. Ainsi s'en fut les choses qu'elle rencontra l'horloger d'une petite ruelle de Londres, Felix Adler. Si le ciel ne vous est encore jamais tomber sur la tête, vous ne pouvez pas savoir ce que ressenti Amy à cette seconde précise. Tout ce que je peux vous en dire, c'est que la douce est à présent mère de deux enfants et qu'aujourd'hui, l'on s'adresse à elle en tant que Madame Adler.

CARACTÈRE ET TEMPÉRAMENT
Décrire en quelques mots la complexité lunatique et bipolaire d'Amy est un défi de tous les instants. Extrovertie, elle apprécie la compagnie des êtres humains, particulièrement des hommes -qu'elle aime faussement séduire pour se convaincre de sa belle apparence. Elle est cependant bien moins aimable avec les femmes, pour lesquelles elle nourrit une violente et insidieuse jalousie. Autant préciser que malgré son apparente constante bonne humeur, la demoiselle n'a que très peu d'amis. Car derrière cette facette se cache une femme sans aucune confiance en elle, se remettant perpétuellement en question. Ne se rendant pas compte qu'elle possède tout ce dont elle pourrait honnêtement rêver, sa vie lui donne un goût de grandi trop vite. Son instinct de mère reste encore trop profondément enfouie dans une volonté de rattraper son ancienne liberté d'amoureuse transie. Car s'il y a bien une chose que l'on ne peut contredire, c'est l'amour d'Amy pour son mari – et ce malgré tous les écueils. Cet amour dont elle essaie vainement d'être à la hauteur, sans succès à ses yeux. Peut-être est-ce pour cela qu'elle boit et fume autant, se salissant volontairement dès que possible ? Pour se punir de ne pas être la femme parfaite dont rêverait son prince charmant.
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

Pas plus haute que trois pommes, Amy n'en reste pas moins une splendide créature à la beauté glaçante et menaçante. Une longue chevelure ondulée perle souvent de son chignon jusqu'à ses épaules, le tout encerclant un visage au teint de porcelaine naturellement halé. La jeune femme passe un temps incroyablement long devant le miroir afin de peindre ses lèvres d'un rouge sanguin et des yeux d'un khôl hypnotisant. Souvent, son corps porte les plus beaux atours – un grand merci à son métier de couturière lui permettant de créer ses propres vêtements. Sa couleur préférée étant le rouge, vous n'avez aucune chance de la voir se déplacer sans un élément de cette teinte dans sa parure du jour. Il sied parfaitement à son corps aux douces rondeurs. La douceur de ses petites mains agiles vous surprendrait, de même que la souplesse de ses membres. Que dire de plus sur cette femme que tous s'accordent à dire comme étant la plus belle des bas-fonds de Londres ? S'il n'en était que cette étiquette pour rehausser son regard d'un bleu lapis-lazulite, bien trop souvent mélancolique pour être des plus honnêtes.

Dans la vrai vie, je suis...

Quel est ton pseudo ? Helvalia/Amolitacia Un mec ou une fille ? Une jeune et pure demoiselle Quel est ton âge ? 21 ans... Comment as-tu connu le forum ? J'ai contribué à sa création, de loin. Un avis dessus : Qu'il vive. As-tu un DC ? Harry J. Downcry ► Jonathan R. A. Williams Code de validation : [Validé par ma haute autorité.]

Code:
<t>Eva Green</t> → <y>Amy S. Adler</y>
© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amolitacia.deviantart.com/
avatar
Admin
Emploi : Horloger Royal.
Informations : Souffre d'un autisme d'Asperger • Dyslexique • Est obsédé par son métier • Rêve de travailler sur l'horloge de Big Ben. • Insomniaque. • Parle peu • Se sent mal à l'aise dans une foule • A quelques bases d'Allemand et de Français • A le corps glacé et est d'une pâleur à faire peur • Origines Juives • Possède une Pamphobeteus Platyomma mâle pour animal de compagnie • Est le mari d'Amy S. Adler.
Avatar : Johnny Depp
Localisation : Lambeth.
Messages : 2491
Date d'inscription : 14/09/2016
Âge du Joueur : 20

MessageSujet: Re: Amy ♠ Despite everything, it's still you. Dim 25 Sep - 21:47

Héhé, coucou ma petite femme, tu es officiellement la première validée de Taavt ! Champagne ! o/



Félicitations, camarade !

« TE VOILA PRÊT A REJOINDRE LES FOUS »

Félicitations ! Vous venez d'être validé(e) sur The Anthill: A Victorian Tale ! Nous vous souhaitons un bon jeu parmi nous et nous vous conseillons d'aller consulter les liens ci-dessous. Vous pouvez désormais RP, flooder et faire de nombreuses autres choses. N'hésitez pas à faire votre fiche de liens, celle des RP's ainsi que celle du Journal Intime ! Gardez aussi un œil sur les annonces! Bienvenue parmi nous ! N'oubliez pas que vous avez à disposition un cadre de rp dans la Gestion ! Pour toutes questions, il y a la foire aux questions et suggestions ici !

N'hésitez pas à demander de l'aide l'un des membres du staff si vous en ressentez le besoin. Bon jeu sur Taavt ! :coeur:
© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Amy ♠ Despite everything, it's still you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Londoniens :: Who are You? :: Présentations Validées-