Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]



 

Partagez

Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Loban V. Renfield
Loban V. Renfield

Admin
Âge : 26
Emploi : Home Secretary.
Informations : Comte de Warwick. • A été adopté à l'âge de sept ans. • A hérité d'une fortune incommensurable à la mort de son père adoptif, mais aussi des titres honorifiques. • Possède une grande force physique, ayant subi un entraînement militaire intensif pendant plusieurs années. • A passé plusieurs années en Inde, Chine et Japon. • Connait quelques arts martiaux. • Est connu pour ses fêtes mondaines où il n'apparaît jamais, se tenant à l'écart. • A un comportement et un caractère assez puéril. • Fait parfois preuve d'une grande naïveté. • Se met rarement en colère. • Passe certains de ses soirs dans Whitechapel, au sein de la Tribu de Fergus Lynch. • Est considéré comme un excentrique de par ses idées. • Son prénom vient d'un prénom juif mal orthographié. • A une petite cicatrice sous l'œil gauche et ailleurs sur le corps. • Origine sino-écossaises.
Avatar : Sam Riley
Quartier Résidentiel : Westminster.
Messages : 194
Date d'inscription : 10/10/2016

Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Empty
MessageSujet: Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.] Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Icon_minitimeLun 24 Oct - 13:11



Jack The Ripper Was The Killer.

« And The Killer Said "You Won't Catch Me". »

Whitechapel, 1890.

Loban avait passé sa semaine à faire distribuer des petits tracts discrets aux commerçants de Whitechapel et aux alentours. Il avait surtout ciblé les quartiers les plus pauvres de la ville, c’est-à-dire celui précédemment évoqué mais aussi Southwark et Lambeth. La partie Est de la capitale était là où se trouvaient le plus de prostituées qui, tout le monde le savait, étaient les principales victimes de l’Éventreur, qui avait recommencé à sévir depuis quelques jours. Le nombre de victimes n’était pas encore alarmant mais Loban avait une sainte horreur de savoir que des pauvres femmes, ayant déjà une vie rude, puissent être massacrées puis mutilées par ce monstre. Il possédait l’une des fortunes les plus importantes de l’Empire, il allait donc tout faire pour essayer d’arranger les choses, de quelques manières que ce soit. Il espérait juste que ses petits tracts eurent l’effet escompté, invitant à participer à une sorte de traque dans les rues de Whitechapel, chaque soir, jusqu’à ce que Jack soit attrapé, enfermé et pendu. Il espérait juste que l’information, peut-être aussi véhiculée de bouche à oreilles, ne soit pas tombée dans celles du tueur. Et même si c’était le cas, Loban voulait que ce monstre sache que le prédateur allait être chassé à son tour.

Le jeune noble se tint devint le lieu de rendez-vous, s’allumant une cigarette. Il était contre un mur noir, à un carrefour entre plusieurs rues. Il n’espérait pas que foule vienne, comprenant que certains n’aient pas envie de s’attirer les foudres de l’Éventreur. Mais Loban n’avait nullement peur de lui. Et pour cause, il avait apporté un pistolet, discrètement attaché à sa ceinture. Il n’avait pas peur de s’en servir. Et même si lui, ou quelqu’un de son équipe, abattaient quelqu’un, il pourrait toujours les blanchir, connaissant bien le patron de Scotland Yard dont la priorité était la même que la sienne. Il fallait arrêter cette boucherie qui commençait à prendre des tournures internationales. Quelle image donnait la puissante Angleterre alors que le chaos régnait dans leurs rues ? Il soupira doucement et relâcha un petit nuage de fumée blanchâtre après avoir tiré sur sa cigarette, regardant les patients presque avec méfiance. Après tout, il se doutait qu’il n’allait sûrement pas tomber sur des gens aussi distingués que lui. Il y aurait sûrement peut-être des petits criminels avides de sensations ou tout heureux de pouvoir faire preuve de violence envers quelqu’un sans être condamné. S’ils trouvaient Jack, bien évidemment.

Quant à la récompense, Loban avait quand même proposé une jolie somme en plus proposée par la mise à prix de la tête de Jack. « Mort ou vif. » C’était clair et net. Ce n’était d’ailleurs pas tellement courant de voir une telle pratique dans les rues de Londres. Et il ne savait pas qui avait eu cette idée de faire comme les états arides et reculés des États-Unis d’Amérique mais Loban est convaincu que cela n’était pas une bonne idée. Il ne doutait pas que n’importe qui pourrait se ramener avec le cadavre d’un parfait innocent qu’il pensait être Jack l’Éventreur. L’avis n’avait été affiché qu’hier que déjà, un boucher juif de Whitechapel avait été retrouvé mort. Certains ouvriers n’avaient pas eu l’éducation nécessaire pour faire preuve d’un jugement fiable et impartial. Ils se laissaient aller à leurs pulsions racistes et violentes, comme le genre d’hommes qui battaient leurs femmes. La société était bien cruelle parfois. Il était convaincu que se faire justice soi-même n’était pas la solution la plus pacifique mais il devait s’y mêler pour éviter que d’autres faits divers dans ce genre-là ne perdurent. Et s’il pouvait en encadrer certains, ce ne serait pas plus mal.

Mais la première ombre arriva, s’approcha de lui. Il l’avait sûrement reconnu, il n’y avait que lui d’habiller richement à ce carrefour et tout le monde savait que c’était un noble qui avait lancé la traque. Sous la lumière décroissante du crépuscule, Loban lui offrit un sourire courtois, écrasa son mégot contre le mur qu’il laissa tomber par terre (ce qui était une mauvaise chose mais les problèmes écologiques n’étaient pas encore d’actualité) avant de lui tendre la main.

- Lord Renfield.

Simple présentation mais gardant une efficacité propre. Il n’en fallait pas plus à ses yeux.
© plumyts 2016



The Hate Inside.
My mouth was a crib and it was growing lies. I didn't know what love was on that day. My heart's a tiny bloodclot, I picked at it. It never heals it never goes away. This was never my world, you took the angel away, I'd kill myself to make everybody pay. I would have told her then she was the only thing that I could love in this dying world. But the simple word love itself already died and went away. This was never my world, you took the angel away, I'd kill myself to make everybody pay.
Revenir en haut Aller en bas
Harry J. Downcry
Harry J. Downcry

Admin
Âge : 34
Emploi : Vétérinaire
Avatar : David Tennant
Quartier Résidentiel : Whitechapel
Messages : 379
Date d'inscription : 27/09/2016

Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Empty
MessageSujet: Re: Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.] Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Icon_minitimeSam 12 Nov - 14:22



Jack The Ripper Was The Killer.

« And The Killer Said "You Won't Catch Me". »

Whitechapel, 1890.

Harry aimait les jeux de rôles, ce genre de jeu où l'on quitte son propre corps pour devenir quelqu'un d'autre. Y'a pas à dire, c'était quelque chose de tellement bon. C'est ce qu'il ressentait quand il commençait à aider les inspecteurs pour arrêter des criminels. Il se mettait dans la peau d'un véritable détective privé et se servait de toutes ses capacités pour faire de son mieux, rétablir la justice afin que le bon peuple de Londres dorme sur leurs deux oreilles. C'était un passe-temps comme un autre. Mais lorsqu'il entendit les rumeurs d'une battue pour retrouver Jack l'Eventreur, ses sentiments furent grandement partagés. Tout d'abord, il devait faire face à ses propres convictions. Avait-il vraiment envie que cet homme soit attrapé, lui qui s'était élevé au rang de légende à travers les ruelles sombres de Whitechapel ? Aucune idée. Une partie de lui le voulait, car c'était un tueur, et les tueurs se devaient d'être pendu. Mais en même temps, il représentait une telle image de force et de brutalité singulière, comme si rien n'avait d'emprise sur lui. Quelque part, c'était une idole aux yeux d'Harry qui possédait un dossier entier rien que constituant des preuves de ses crimes. Il avait une théorie bien à lui, parfaite à bien des égards mais qui pouvait se révéler dangereuse.

Cependant, s'il n'y avait que cela qui lui chatouillait l'esprit. Avait-il vraiment envie de participer à cette battue. Battue ne signifierait-il pas que tout le monde aurait le bénéfice de cette capture ? Harry avait sa petite fierté, et attraper Jack l'Eventreur était quelque chose qu'il voulait faire seul. Mais passons. Car ce fut néanmoins avec toute sa verve naturelle et son côté extravagant, ayant troquer un veston de laine avec un long manteau noir et une écharpe tricolore verte, jaune et bleu autour du cou, pendouillant à l'arrière de son dos. Qu'il s'approcha de l'homme en question dans le lieu sus-dit. C'était un type plus jeune que lui d'apparence, à l'allure excessivement noble et à l'air des plus arrogants. Harry était de moins en moins sûr de vouloir participer à cette battue. Mais s'il pouvait les empêcher de le capturer, ce serait déjà quelque chose de bien. Il lui serra la main avec un petit sourire en coin et répondit.

- Harry Downcry, fils de Mr Andrew Downcry.

Et ouai mon gars, qu'est-ce tu vas faire ? Harry n'avait pas la moindre idée de qui était ce petit lord, ni même qu'il s'agissait du supérieur de son propre père. Il gardait en chimère que tous était égaux face à la Loi. Se posant dos contre le mur, un pied dessus, Harry mit ses mains dans les poches et regarda tout autour de lui.

- Combien sont censé nous rejoindre, vous avez une idée ?

C'est à ce moment là que des bruits de pas se firent entendre dans la rue. Quitte à savoir s'il s'agissait d'un passant anodin ou d'un nouveau compagnon de bataille, nul ne le savait.

© plumyts 2016


Will you love me till it hurts?
Never leave me at my worst?

Break this cycle - Break this curse
We all get what we deserve
Tell me do I have your word?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Empty
MessageSujet: Re: Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.] Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Icon_minitimeJeu 17 Nov - 22:05



Jack The Ripper Was The Killer.

« And The Killer Said "You Won't Catch Me". »

Whitechapel, 1890.

Wang ne venait pas pour jouer les héros. Il n'y avait qu'une chose qui pouvait pousser le chinois à se soucier des autres : l'argent. Que se soit pour en gagner ou bien liquider une dette en rendant service, au fond, c'était du pareil au même. Avant que les tracts ne se multiplient, il n'avait jamais prêté une attention particulière au cas de l'Éventreur. C'était l'ombre qui faisait trembler les prostitués et faisait vendre des éditions du journal qu'il ne savait pas lire. Puis la rumeur changeait. L'ombre insaisissable ne s'attaquait plus uniquement à des prostitués et avait étendu son terrain de chasse.

Au fond, bien qu'il se refusât de l'admettre, il s'inquiétait pour sa petite soeur et son oncle, les deux seuls membres de sa famille qu'il lui restait. Quand il n'était pas complètement shooter par l'Opium, il maudissait son oncle de se montrer aussi têtu et de pas avoir ramené Liu en Chine. Quelle vie pouvaient-ils espérer en restant ici ? Cette question ne se posait pas pour lui. Il se savait trop embourber dans la crasse londonienne pour partir. Il serait trop anglais en Chine tout comme il était trop chinois pour vraiment s'intégrer à Londres. Mais Liu n'avait que douze ans. Ici, il n'y aurait que la prostitution qui l'attendait comme avenir alors que tout était encore possible pour elle dans leur ancien chez eux. Pour l'instant, Wang ne voulait pas penser à tout cela. Il préférait se concentrer sur le tract froissé qu'il tenait dans une de ces mains. Le chinois avait beau être un inculte doublé d'un illettré, il savait différencier des chiffres et des lettres et avoir un chiffre sur un bout de papier ne pouvait signifier qu'une chose.

Pour en avoir la confirmation, il s'était précipité du côté des cheveux, là où il était certain de trouver Joon pour qu'il lui lise le papier. L'autre Asiatique du cirque était bien plus cultivé que lui et, tout naturellement, même si Wang détestait avouer son ignorance, il se tournait toujours vers le voltigeur dans ce genre de situation.

En apprenant les détails, une pointe de défi s'était mêler au besoin d'argent. Puisqu'il était trop fauché pour aller chasser le dragon, il avait se griser avec un autre type de traque, voir si cet autre utilisateur de couteaux méritait son statut et si l'Asiatique le vérifier à ces dépens... Quelle façon de mourir peu commune ! La perspective de mourir ce soir ne l'inquiétait pas plus que cela. Si sa vie était importante, il ne la ruinerait pas avec des drogues et des jeux dangereux.

Équipé de sa ceinture de couteau, tenant toujours le tract dans une main, Wang s'était dirigé vers le lieu de rendez-vous. Comme à son habitude, il lançait des regards méfiants à la dérober, cherchant à savoir qui seraient les autres fous qui se lanceraient dans cette traque. En voyant deux personnes discutées, il se dirigea prestement vers eux. En fait, surtout vers un qu'il avait eu le malheur de reconnaître : Loban. Clairement, ce n'était pas une bonne surprise de le voir là. Au passage, il remarqua l'autre homme avec l'écharpe tricolore (détail qui lui fit lever un sourcil d'étonnement). Le lanceur de couteau se contenta d'un hochement de tête en guise de salutation au deuxième homme pour se re concentrer sur Loban. Ce n'était pas le genre de Wang de sortir des salutations qu'il ne pensait pas, conscient de ses faiblesses en anglais, il préférait toujours parler sans détour. C'est ce qu'il fit en se dirigeant directement vers Loban pour ensuite lui plaquer le tract sur le torse. "J'espère que ce n'est pas une de tes blagues de noble." Répliqua-t-il avec mauvaise humeur. On sentait que la phrase avait été pensée pour être plus longue, sans doute accompagné d'une menace, mais le chinois était resté à l'essentiel. Au plus court. Trop de fois, Loban avait fait sentir le gouffre de culture qui les séparer et Wang ne voulait pas faire le jeu du noble en prenant le risque de commettre une erreur de formulation devant lui.

Peut-être aurait-il dû se détendre et se présenter à la deuxième personne, peut-être aurait-il dû demander s'ils n'étaient que trois pour cette battue, mais, avant tout, Wang voulait savoir si le contenu du tract était vrai ou bien si Loban n'avait organisé tout cela que pour se moquer des idiots qui mordraient à l'hameçon.

© plumyts 2016
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Empty
MessageSujet: Re: Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.] Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Jack The Ripper Was The Killer. [PV H. Downcry, F. McLaughlin & W. Smith.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Retour au XXIe siècle :: Archives :: RP Déchus-