AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Lettre adressée à Sir Loban V. Renfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Emploi : Écrivaine (Pseudonyme: John Doe)
Avatar : Katie McGrath
Messages : 122
Date d'inscription : 29/03/2017

MessageSujet: Lettre adressée à Sir Loban V. Renfield Lun 11 Sep - 12:21




Bonjour monsieur Renfield,

En sortant dans la rue ce matin, je suis tombé en tête à tête avec... moi-même! Sérieusement, je suis épatée, vous avez de la mémoire! Dommage que vous gaspilliez du papier pour si peu. Je ne suis pas une criminelle ou une quelconque menace pour la société. Je suis tout simplement une enfant rêveuse qui ne demanderait qu'un peu d'action dans sa vie. Si je ne vous ai pas répondu, c'est tout simplement parce que je ne vous ai pas entendu, perdue dans mes rêveries et m'imaginant le bain chaud que je me réservais pour ce soir pour oublier cette horrible nuit. Ce n'est aucunement contre vous! J'ai été sévèrement punie par mon fiancé, n'ayez crainte, pour ma petite visite de la tour de Londres. Disons que mon imagination fertile m'a poussée à aller voir le criminel à l'intérieur en m'imaginant être devenue une détective privée... Mais franchement, monsieur Renfield... Vous devriez fouiller les poches de vos prisonniers plus souvent! Ce gaz qu'il a libéré pour nous faire "voir" des morts-vivants aurait pu être nocif pour la santé! Oui, évidemment, nous avons aussi nos torts. Je n'aurais pas dû les laisser ouvrir cette cage. Soyons quelque peu logiques... Pourquoi enfermeriez-vous un innocent dans une prison? Disons tout simplement que j'avais tellement... la tête ailleurs... que je ne réfléchissais plus convenablement.

Bref, je vous promets de ne plus remettre un pied dans cette fichue tour. Je ne suis pas stupide ou suicidaire... Passez une bonne journée et j'espère que cette petite histoire ne vous refroidira pas pour être le témoin de Bartholomew. Il n’a rien le demandé le pauvre et je ne veux pas qu'il soit puni à ma place.  


Madelyne Errington
plumyts 2016



(Si elle parle de gaz, c'est qu'elle est toujours en dénie, n'acceptant pas possible l’existence des vampires et des morts-vivants et elle préfère penser à une cause plus scientifique.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin
Emploi : Home Secretary.
Informations : Comte de Warwick. • A été adopté à l'âge de sept ans. • A hérité d'une fortune incommensurable à la mort de son père adoptif, mais aussi des titres honorifiques. • Possède une grande force physique, ayant subi un entraînement militaire intensif pendant plusieurs années. • A passé plusieurs années en Inde, Chine et Japon. • Connait quelques arts martiaux. • Est connu pour ses fêtes mondaines où il n'apparaît jamais, se tenant à l'écart. • A un comportement et un caractère assez puéril. • Fait parfois preuve d'une grande naïveté. • Se met rarement en colère. • Passe certains de ses soirs dans Whitechapel, au sein de la Tribu de Fergus Lynch. • Est considéré comme un excentrique de par ses idées. • Son prénom vient d'un prénom juif mal orthographié. • A une petite cicatrice sous l'œil gauche et ailleurs sur le corps.
Avatar : Sam Riley
Quartier Résidentiel : Westminster.
Messages : 129
Date d'inscription : 10/10/2016
Âge du Joueur : 21

MessageSujet: Re: Lettre adressée à Sir Loban V. Renfield Lun 11 Sep - 17:16




Mademoiselle Errington,

Sachez que c’est avec un grand soulagement que j’ai reçu votre lettre. Vous épargnez du temps et de l’énergie à bien des agents de police qui n’ont guère besoin de tout cela en ce moment. Je vous remercie donc de m’avoir donné votre identité, bien qu’un peu tardivement. Je comprends parfaitement que l’on ne se remet pas de la même façon d’un évènement comme celui-ci. Quant au gaz dont vous parlez… Il n’est point nocif, rassurez-vous. Nos médecins ont fait des tests sur les plus mal en point et il s’agirait que les effets n’aient aucune conséquence sur le long terme pour le corps. Vous pouvez être tranquille à ce sujet.

J’apprécie également vos excuses, même si le mal est fait. Cependant, vous n’êtes pas la seule fautive dans l’histoire et je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans ses cachots mais quelque chose me dit que vous n’avez pas grand-chose à vous reprocher hormis le fait d’être entrée par effraction sur une propriété du Royaume. Mais là encore, vous n’étiez pas seule, ce qui allège néanmoins votre peine. Je vais vous laisser tranquille, vous et les autres tant que vous ne refaites pas parler de vous, ce sur quoi je compte.

Quant à Bartholomew, c’est un ami proche et je ne souhaite que son bonheur. Cependant, soyez sans crainte, je ne le blâmerai pas pour les bêtises que vous avez faites. Ma mentalité exècre cette façon de croire que les hommes valent mieux que les femmes. Vous êtes l’égale de votre fiancé. Si vous faites une erreur ou, au contraire, accomplissez quelque chose de grandiose, comptez sur moi pour vous attribuez tout le mérite qui vous ai dû.

Sur ce, Miss Errington, nous nous reverrons à votre mariage. Vous avez ma parole pour que vos avis de recherche soient retirés le plus promptement possible.

Salutations distinguées,

Lord Loban V. Renfield.
plumyts 2016



Little Brother is watching you.
Thought that I would be alone forever, but I won't be tonight. I'm a man without a home but I think with you I can spend my life. And you'll be my little gypsy princess. Pack your bags and we can chase the sunset, bust the rearview and fire up the jets ‘cause it's you and me, baby, for life. Would you go with me? See the world with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lettre adressée à Sir Loban V. Renfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lettre anonyme adressée au roi
» Une lettre adressée au firmament
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Anthill : A Victorian Tale :: Les Londoniens :: Vie en Société :: Boîtes aux Lettres-